ActualitésSociété

TOROS Juan Bautista seul face à son destin nîmois

Le maestro sabandonne et le regard se perd, laissant la possibilité dune mauvaise surprises taurine (Photo Anthony Maurin).
Le maestro arlésien s'enfermera seul face à six toros dans les arènes de Nîmes lors de la prochaine édition de la Feria de Pentecôte (Photo Anthony Maurin).

Ça y est, on en sait un peu plus sur le mystérieux "seul contre six" de Juan Bautista programmé le dimanche après-midi de la Feria Pentecôte version 2017. Une corrida solitaire de compétition et de qualité. Une corrida pour l'histoire.

Christrian Lacroix a signé l'affiche et confectionnera le costume de lumières qui habillera le maestro aux 11 portes des Consuls. Matador qui, comme le couturier, est Arlésien et qui reconnaît le geste de valeur ajoutée fait par l'homme indémodable. "Six toros de six élevages différents, on espère vivre un grand moment de tauromachie" lâche Jean-Paul Fournier, sénateur-maire de Nîmes. Et le défi est costaud... Certes on connaît l'aisance technique et les valeurs du toreo de notre Juan Bautista international mais une corrida en solitaire est toujours un challenge hors du commun. "Cette affiche montre la clairvoyance de Simon Casas à programmer ce solo un dimanche après-midi de feria. Juan Bautista est le torero arlésien le plus nîmois! C'est aussi la volonté d'apporter une valeur artistique à ce très bel événement qui rappelle un peu le solo (NDLR qui s'est achevé comme tel mais qui était prévu en mano a mano) de Nimeño II face aux Guardiola en 1989!" évoque Frédéric Pastor, adjoint à la tauromachie et aux festivités de la Ville de Nîmes.

Oui, 2017 est aussi l'année des 40 ans de la prise d'alternative de Nimeño II qui a su ouvrir la voie taurine aux futures générations dont celle de Juan Bautista qui n'a eu qu'à percer un trou plus important encore à-travers les Pyrénées. Pour Curro Caro, représentant de Simon Casas, "Juan Bautista est une personne qui m'a énormément apporté car je le suis depuis ses débuts. Nous avons sillonné les routes espagnoles, je l'ai représenté quand il était jeune novillero et nous savons qu'il a des qualités hors du commun, ça sera le plus grand triomphe de Juan Bautista à Nîmes!".

Laffiche signé Christian Lacroix sous les yeux de Curro Caro, de Jean-MPaul Fournier, de Juan Bautista et de Frédéric Pastor Photo Anthony Maurin)
L'affiche signée Christian Lacroix sous les yeux de Curro Caro, de Jean-Paul Fournier, de Juan Bautista et de Frédéric Pastor (Photo Anthony Maurin).

Car le défi est à la hauteur de la carrière de l'Arlésien. Juan Bautista est à Nîmes peut-être plus à son aise qu'à Arles mais le challenge proposé atteint une autre dimension. "Il s'est passé beaucoup de choses à Nîmes durant ma carrière. Lors de ma présentation de novillero en 1999, j'ai gracié un novillo et depuis, j'ai participé à 31 corridas, coupé 51 oreilles et deux ou trois queues avec quatre portes des Consuls consécutives, série en cours!" note le maestro. Et la cinquième se profile peu à peu. Six toros de Carmen Lorenzo, Garcigrande, Jandilla, La Quinta, Parladé et Pedraza de Yeltes pour un homme et un seul picador en piste "Afin de mettre en valeur les toros qui le permettront. Les encastes sont variés, les comportements le seront également et tout cela permettra des lidias plus claires et simples" poursuit Juan Bautista.

"Les plus grands matadors se sont tous un jour enfermés face à six toros à Nîmes. Je ne renie pas Arles mais c'est ici que j'ai vu mes premières corridas, que mes enfants sont nés..." finit le maestro qui avoue attacher des soins particuliers à la préparation de cette corrida, "Une des plus belles de ma carrière".

Après une saison 2016 exceptionnelle et une tauromachie relâchée mais technique, Juan Bautista s'apprête à entrer un peu plus dans l'histoire tout en sortant par la grande porte, celle des Consuls!

Clip de l'événement réalisé par Romain Bofi.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 31 ans et suis journaliste depuis près de dix ans. Nouveau dans l'équipe d'Objectif Gard, je suis en charge de l'actualité de la Camargue Gardoise. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close