A la uneActualitésPolitique

LÉGISLATIVES France Insoumise-PCF, un échec annoncé ?

Le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent. Derrière lui, le secrétaire départemental du PCF30, Vincent Bouget. Photo : CM.
Le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent. Derrière lui, le secrétaire départemental du PCF30, Vincent Bouget. (Photo : Coralie Mollaret).

Dans l’incapacité de présenter un candidat crédible à la Présidentielle, les communistes n’ont pas pu négocier leur soutien à Jean-Luc Mélenchon. Aujourd'hui, le PCF part seul aux Législatives... 

Officiellement, les communistes assument. Officieusement, certains s’en mordent les doigts. À un mois des Législatives, FI (France Insoumise) et le PCF (Parti Communiste Français) ont échoué à trouver un accord sur des candidatures communes. La raison est simple : le mouvement de Jean-Luc Mélenchon n’en veut pas. Il y a bien quelques exceptions.. Mais ce ne sont que des exceptions : le PCF s’est retiré à Marseille où l'ex-candidat à la Présidentielle se présente, et dans les circonscriptions qui accueillent ses proches. En échange, FI se retire dans les fiefs des députés communistes sortants, qui ont parrainé Jean-Luc Mélenchon pour la Présidentielle. Préalable indispensable.

Vincent Bouget : « Je l’avais craint... »

Pour le reste des territoires, c’est niet ! Si les communistes veulent se présenter sous la bannière FI, ils doivent abandonner leur logo et signer une charte imposant au candidat élu de suivre la ligne de Jean-Luc Mélenchon. « Jean-Luc Mélenchon veut tuer le Parti Communiste, comme Emmanuel Macron avec le Parti Socialiste », commente le patron du PS gardois, Jean Denat. Derrière les Législatives, se cache en réalité la bataille du financement des partis politiques. L’aide publique de l’État dépend du nombre de voix obtenues au premier tour du scrutin et, du nombre de parlementaires élus.

« Au départ, mon analyse était que Jean-Luc Mélenchon souhaitait recomposer la gauche autour de lui, plutôt que de gagner la Présidentielle. Je l’avais craint... », reconnaît Vincent Bouget. Le secrétaire départemental PCF et ses camarades ont « travaillé durant plusieurs semaines au rassemblement pour empêcher la victoire du FN*. Mais FI est fermée à toute discussion locale et suit la ligne du national ».

Le dernier coup des communistes 

Désormais pris au piège, le PCF se retrouve dans l’incapacité de capitaliser sur le score de Jean-Luc Mélenchon (21,6% dans le Gard). Un score auquel il a pourtant contribué. Ce mardi, le parti tente un dernier coup : sur la 2e circonscription, il retire sa candidate Martine Gayraud avec l'espoir d'ouvrir une négociation locale. « Ça ne dépend pas de moi. C’est ce que l’on appelle de la politique politicienne… Je ne rentre pas dans ces débats », a répondu Danielle Floutier, candidate France Insoumise de la circonscription.

Dans le fond, ce scénario n’a rien de très étonnant. L’échec était même annoncé pour certains. Dans l’incapacité de présenter un candidat crédible à la Présidentielle, les communistes n’ont pu négocier leur soutien à Jean-Luc Mélenchon. Le médiatique tribun n'a pas mis longtemps à tourner la page du Front de Gauche de 2012. La politique, un rapport de force permanent. Aujourd’hui, celui des communistes réside dans leur histoire, leur implantation sur le territoire et leurs militants. Le 10 juin, date du premier tour des Législatives, la messe sera dite.

Lire aussi : LÉGISLATIVES Pour Vincent Bouget (PCF), rassemblement ne doit pas dire ralliement

*Le FN est arrivé en tête dans le Gard au premier tour de la Présidentielle avec 29,1% des voix. 

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

8 réactions sur “LÉGISLATIVES France Insoumise-PCF, un échec annoncé ?”

  1. « La raison est simple : le mouvement de Jean-Luc Mélenchon n’en veut pas. »
    Ce n’est pas aussi simple que ça, voyons! Ça marche dans les deux sens. Le Parti Communiste, depuis le départ, avait annoncé via Pierre Laurent qu’il présenterait des candidats aux législatives partout et qu’il n’y aurait pas d’accord avec la FI. Voulant surfer sur la dynamique incroyable de la campagne nationale de la FI, ils ont soutenu JLM mais en faisant une campagne autonome et indépendante de la FI, avec leurs visuels propres et cette bannière obsolète de Front de Gauche. Tout en tractant sur les marchés pour JLM, on trouvait au dos de la publicité pour leurs candidats aux législatives déjà et quand ils allaient afficher pour JLM, ils en profitaient pour glisser leurs affiches législatives pour faire croire que leurs candidats étaient soutenus par JLM et la FI.
    Or, les candidats PC n’ont pas voulu intégrer la FI alors que le PG, des élus EELV, Nouvelle Donne et Nouvelle Gauche Socialiste l’ont fait sans rechigner. Le PC n’a pas voulu signer la charte de la France Insoumise dans laquelle ils acceptaient d’être révocables et de soumettre l’attribution de l’enveloppe parlementaire à un jury citoyen.
    Bref, l’histoire ne marche pas que dans le sens « Le PC est baffoué, trahi » ou je ne sais quoi. C’est plus compliqué que ça.
    Ils n’ont pas voulu avancer avec nous et reconnaître la force de ce nouveau mouvement citoyen qu’est la France Insoumise, avec plus de 500 000 appuis aujourd’hui, tant pis pour eux. C’est une grave erreur stratégique de leur part. Incapable d’avoir un candidat légitime et de poids à la présidentielle, incapable de s’unir aux législatives. C’est dommage car les militants sont des compagnons de lutte et vont être déçus par toutes ces tentatives de tambouilles politiciennes vouées à l’échec.

    1. Pour un mouvement qui se vante d une démocratie horizontal bizarre que les rassemblements entre FI et le PCF lorsqu ils sont voulus au niveau local soit refusés par le siège parisien de la Farce Insoumise

  2. Encore une fois la France soit disant insoumise et mélanchon se foutent des pauvres et de la misère qui passent après leurs égo.

    1. C’est sûr que l’égo chez des candidats de la société civile (réellement, pas à la mode en marche), c’est l’argument évident : de vrais apparatchiks ces Insoumis qui n’ont jamais fait de politique politicienne!
      Rendons les responsables de la division et de la misère car il veulent avoir la cohérence de défendre le même programme (traiter les urgences sociales, écologiques, démocratiques et pacifiques) aux présidentielles et aux législatives, qui sont deux élections nationales, l’enjeu local étant tres secondaire dans l’affaire.

      Un peu de sérieux SVP, les électeurs ne seront pas dupes de ces tentatives de déstabilisation commandées par la tête du PCF et appliquées avec zèle sur le terrain. Ce ne fut pas le cas partout, certaines confédérations acceptant d’entrer dans le mouvement LFI et voyant leurs candidatures validées avec un accord financier de reversement, d’autres, en mains endroits du territoire, agissant de concert pour créer la confusion et essayer d’imposer des candidatures déconnectées du programme l’Avenir en Commun. Sans cohérence et avec des méthodes à la papa, on obtient le fruit de cette stratégie éculée …
      Il est temps de se mettre à la page du monde politique en train de voir le jour et qui a éclaté aux yeux de tous au soir du 1er tour, le 23 avril dernier.

  3. Effectivement FI porte plus de responsabilités dans cet échec lamentable que les autres composantes. Mélenchon agit un peu en Grand timonier intransigeant. Cela frise la secte avec un gourou caractériel qui fonce dans le mur en klaxonnant. Et il passe où le petit peuple que FI prétend défendre?
    Le capitaine du Titanic avait une excuse , il a vu l’iceberg au dernier moment. Le capitaine de FI le voit depuis des semaines et il fonce dedans en entrainant des millions de travailleurs , de salariés, de petits retraités , de chômeurs, une jeunesse pleine d’espoir…. dans son naufrage. C’était bien la peine de se moquer du capitaine de pédalo. Les FI présents dans les débats, sur les forums, peuvent faire suivre à leur grand chef suprême. J’ai voté pour lui mais c’est terminé …et je peux vous assurer que je ne suis pas le seul. Macron le remercie beaucoup, le FN et LR aussi.

  4. La candidate PCF a l’intelligence de se retirer pour éviter la division à gauche, et tout ce que trouve à dire la candidate FI c’est « c’est de la politique politicienne »…??

    Non Mme Cloutier, c’est vous qui faites de la politique politicienne. Le PCF se retire et vous les accusez encore de tout… Prenez un peu vos responsabilités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité