ActualitésSociété

NÎMES « Un réalisateur dans la ville », une soirée cinéma aux Jardins

Thomas Gilou le réalisateur vedette, Sophie Rigon la créatrice du festival au micro, Fabienne Bichet la directrice du casting du film, Franck Proust député européen et 1er adjoint à la Ville de Nîmes, Gilbert Melki et Daniel Russo Photo Anthony Maurin).
Thomas Gilou le réalisateur vedette, Sophie Rigon (micro) la créatrice du festival, Fabienne Bichet la directrice du casting du film, Franck Proust député européen et 1er adjoint à la Ville de Nîmes, Gilbert Melki acteur et Daniel Russo acteur (Photo Anthony Maurin).

Le festival de cinéma gratuit et en plein air "Un réalisateur dans la ville" entame sa dernière ligne droite. Hier, samedi soir, Victor, fallait pas l'adopter! était diffusé aux Jardins de la Fontaine. Ce soir et demain soir seront à voir les deux derniers opus de la trilogie La vérité si je mens!.

Ce festival est une véritable pépite culturelle populaire et sociétale. Au pied de la Tour Magne, à deux pas de la source qui a fait naître Nîmes, s'installe le temps de quelques soirée un écran géant et des centaines de chaises. Pour cette 13ème édition, c'est Ron Howard qui aurait dû venir mais c'est finalement Thomas Gilou qui s'offre au public nîmois éclectique mais enjoué.

Coup d'envoi de la soirée prévu à 21h... Peu de monde mais la vaste "salle" se remplit finalement tardivement en ce chassé-croisé estival! Pour faire patienter celles et ceux qui sont arrivés à l'heure, le club Espace Odyssée Danses avait prévu le coup. Quelques démonstrations de Kizomba, métissage de tango et de zouk, et de danses dans le vent comme la bachata ou encore le hip-hop.

Le public installé confortablement au pied du grand mur des Jardins pour une séance de cinéma en compagnie du réalisateur et de quelques acteurs Photo Anthony Maurin).
Le public installé confortablement au pied du grand mur des Jardins pour une séance de cinéma en compagnie du réalisateur et de quelques acteurs (Photo Anthony Maurin).

Le petit plus de ce grand festival, c'est la venue, une semaine entière, du réalisateur et de quelques uns de ses compères acteurs ou artistes. Cette année encore on ne perd pas la tradition et pour Victor étaient présents Gilbert Melki et Daniel Russo. Peu avant la projection, réalisateur et acteurs disent quelques mots, sont détendus et laissent entrevoir une belle soirée de partage.

Ce dimanche 30 juillet à 21h, c'est La vérité si je mens 2 (2001) avec José Garcia, Bruno Solo, Gad Elmaleh et Daniel Prevost qui est prévu au programme. Lundi, la journée sera bien remplie avec dès 15h, une leçon de cinéma par Thomas Gilou suivie d'une projection de Black Micmac (1986). Gratuit dans la limite des places disponibles. Se renseigner auprès du Forum Kinepolis Centre. Le soir-même, toujours à 21h, place à La vérité si je mens 3 (2012) avec Vincent Elbaz, Gilbert Melki et Cyril Hanouna.

Allez-y, c'est gratuit! Par contre, n'arrivez pas à 22h...

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

1 commentaire sur “NÎMES « Un réalisateur dans la ville », une soirée cinéma aux Jardins”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité