A la une

LOGEMENT Le Département met l’État au pied du mur

La séance publique du Département sest déroulée jeudi matin sur le site du Pont-du-Gard.
La séance publique du Département s'est déroulée jeudi matin sur le site du Pont-du-Gard, en raison des travaux de rénovation qui se déroulent actuellement à l'auditorium de Nîmes. (Photo : Christophe Cabrié / Département du Gard)

Le président du Département et de l’Office HLM du Gard conteste la demande de l’État de baisser les loyers des logements sociaux pour compenser celle de l'APL.

C’est une rentrée « vigilante » qu’a opéré ce jeudi, le président du Département et également, président d'Habitat du Gard. En séance publique, Denis Bouad n’a pas manqué de commenter l’actualité politique des dernières semaines, notamment celle concernant la politique de logement que dévoilera la semaine prochaine, le gouvernement. Une présentation différée en raison de la fronde des bailleurs sociaux publics.

D’après les premières annonces, le ministère de l’Économie prévoit de baisser les APL (Allocations Personnalisées au Logement) de 1 à 2 milliards d’euros. Avec 40 milliards d’euros par an, le budget logement de la France est deux fois supérieur à la moyenne européenne et quatre fois supérieur à celui de l’Allemagne. L’État y voit là, la possibilité de réaliser des économies pour réduire ses déficits mais aussi, de financer ses autres politiques. Enfin cette position traduit l’idée selon laquelle, l'APL ferait augmenter les loyers. D’autres économistes sont plus mitigés, estimant que c’est d’abord l’offre de logement qui fait varier le montant des loyers.

L'investissement menacé ?

La baisse de l’APL pourrait avoisiner les 50€ par mois. Seulement pour ne pas pénaliser le pouvoir d’achat des locataires, le gouvernement demande aux organismes HLM de compenser cette mesure en diminuant les loyers.

Dans le Gard, l’Office HLM gère plus de 14 000 locataires pour un budget annuel de 180 millions d'euros. Importante source de revenus, les loyers représentent « 60 M€ de recettes par an » selon Denis Bouad. Le socialiste ne manque d’ailleurs pas de rappeler « que depuis trois ans, les loyers sont bloqués. » Et « si nous devons baisser les loyers, cela représente une perte d’environ 1,8M€ sur trois ans ! » Ce manque à gagner se reporterait selon lui, sur les investissements : « en appliquant cette mesure aujourd’hui, nous ne pourrions pas financer le deuxième programme de renouvellement urbain de Nîmes. »

Les contreparties proposées par le gouvernement (allongement de la durée des prêts de 30 à 50 ans, blocage du taux de rémunération du Livret A à 0,75%, supplément de loyer pour les plus aisés…) ne satisfont pas le Département. À l’occasion du retrait d’un rapport sur une garantie d’emprunt octroyée à Néolia (bailleur social privé) Denis Bouad enfonce : « aujourd’hui, il n’y a pas de risque à garantir cet emprunt. Mais si demain des mesures draconiennes sont prises par l’État, je ne sais pas si le risque n’est pas certain. » Entre l’État et les bailleurs sociaux, le bras de fer est amorcé. Réponse la semaine prochaine.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Et aussi :

Des conseils départementaux supplémentaires. Dans un souci de « traiter moins de dossier par cession, de laisser plus de temps à l’échange entre les élus et d’avoir davantage de réactivité », l’exécutif prévoit d’organiser deux séances publiques supplémentaires en 2018. Cela devrait rassurer le président du groupe communiste Christian Bastid qui, s’apercevant jeudi qu’aucun président de groupe n’avait prévu de prendre la parole, a tout simplement choisi de ne pas prononcer son discours !

Solidarité avec les Antilles. Une aide de 20 000€ a été débloquée au profit de la Croix-Rouge qui porte assistance aux victimes de l’ouragan IRMA à Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

Gaillard démissionne de la Segard. L’Assemblée a acté la démission du président de la Segard, Olivier Gaillard. Le conseiller départemental et député LREM fraîchement élu sera remplacé par sa binôme PS du canton de Quissac, Françoise Laurent-Perrigot. Elle devrait reprendre la direction de la société d’économie mixte, chargée d’aménager et de construire pour le compte des collectivités ou d’acteurs privés différents bâtiments.

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

2 réactions sur “LOGEMENT Le Département met l’État au pied du mur”

  1. L’Etat n’aurait-il pas de bonnes raisons de mettre le Département du Gard (son conseil départemental) au pied du mur ?
    Ses finances sont loin d’être vertueuses, son effectif est pléthorique : certains ratios sont au rouge !
    Au conseil départemental, il est grand temps de mettre fin à l’influence des trotskistes, des communistes et des cégétistes qui privilégient le recours à l’impôt direct et… aux subventions de l’Etat, financées par tous les impôts.

  2. HLM signifie bien habitation à loyer modéré . Ces HLM sont construites pour répondre à une forte demande concernant une populations à faible revenu. Les Aides Personnalisées aux Logements sont des prestations pour contribuer à payer les loyers. Plutôt que de les raboter un contrôle de la gestion des APL serait plus opportun. Les fraudes y sont courantes et coûtent cher à la CAF. D’autre part on peut craindre malgré la règlementation en la matière que les attributions par les commissions sélectionnent d’avantage des demandeurs ayant un taux de solvabilité élevé. L’ allongement des crédits pour les bailleurs ne fera qu’empirer le mauvais entretien du parc HLM , ralentir les constructions neuves et mettre en difficulté par ricoché les entreprises du bâtiment. C’est les banques qui vont se frotter les mains …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité