• Home »
  • Politique »
  • FRONT NATIONAL Le maire de Beaucaire devient porte parole national du parti

FRONT NATIONAL Le maire de Beaucaire devient porte parole national du parti

La candidate du FN à son arrivée sur le quai, en compagnie du maire de Beaucaire Julien Sanchez (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Marine Le Pen, en compagnie du maire de Beaucaire Julien Sanchez (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Quelques heures après l'annonce de la démission de Florian Philippot, le Front National n'a pas perdu de temps et vient de recomposer son service de communication.

Marine Le Pen vient en effet d'annoncer, dans un communiqué il y a quelques minutes, la nomination de David Rachline au poste de responsable du Pôle communication du parti.

Julien Sanchez, maire de Beaucaire, Sébastien Chenu, député du Nord, et Jordan Bardella, conseiller régional d’Ile-de-France et secrétaire départemental de Seine-Saint-Denis, sont quant à eux nommés comme  porte-parole du Front National, ajoute le communiqué.

Aucun nouveau vice-président n'est nommé à ce stade.

Sollicité par nos soins, le maire de Beaucaire nous a confirmé l'information: "Marine Le Pen tenait à ce qu'un Maire implanté solidement sur un territoire soit nommé à ce poste de porte-parole. Il faut que les porte-paroles soient concrets et dans la réalité du quotidien. Je suis ravi de cette marque de confiance. Je suis militant depuis mes 16 ans et mon but est de voir mes idées arriver au pouvoir pour relever la France. J'espère que la façon dont je remplirai mon rôle contribuera à rapprocher le Front National du pouvoir. Nous ne pouvons pas passer à côté de la prochaine présidentielle."

Et de rajouter : "La démographie actuelle en France doit pousser les Français à réagir rapidement pour porter la défense de notre identité, de nos traditions, de notre souveraineté, de notre sécurité et l'opposition à l'accueil de l'immigration massive actuelle comme des priorités absolues. Personne ne doit rester passif face à tout cela. Le Front National est aujourd'hui le seul espoir pour près de 11 millions de Français. A chacun de nos électeurs d'en convaincre d'autres."

 

Partager