A la uneActualitésSociété

NÎMES Sur le Parvis des Costières, la fête foraine atteint son but

Elus, Préfet et forain discutent encore mais lessentiel est le retour notoire de la foire en ville en un lieu spacieux, accessible à tous et sécurisé (Photo Anthony Maurin).
Elus, Préfet et forains discutent encore mais l'essentiel est le retour notoire de la foire en un lieu spacieux, accessible à tous et sécurisé (Photo Anthony Maurin).

La Fête foraine change de lieu et vous accueille jusqu'au 22 octobre prochain sur le Parvis des Costières. Des manèges pour petits et grands, de nombreuses attractions foraines pour s’amuser en famille.

Se rapprocher des Nîmoises et des Nîmois, tel était le but premier de la fête foraine éloignée depuis des lustres au marché gare où personne ne va. Il est certain que la Mairie de Nîmes a quelque peu montré les dents mais n'a jamais voulu se séparer d'un tel événement. "Jean-Paul Fournier est très attaché à la bonne mise en place de cette fête. Aujourd'hui est le début d'une nouvelle ère pleine de succès. Vous êtes et nous sommes des gens passionnés mais la raison l'emporte toujours car la fête foraine a toute sa place dans la vie de la ville" avoue en s'adressant aux forains présents Pascal Gourdel, Conseiller municipal délégué au commerce, aux Halles, aux foires et marchés.

Sur le Parvis des Costières, la nouvelle vue de la fête foraine de Nîmes (Photo Anthony Maurin).
Sur le Parvis des Costières, la nouvelle vue de la fête foraine de Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Et sur le Parvis des Costières, nouvel emplacement stratégique de la fête foraine, il y a de quoi faire. Pour les sensations fortes, une sphère vous propulse dans les airs, des harnais vous font valser en direction des nuages, le train fantôme est de la partie tout comme le tir à la carabine d'air comprimé, un manège de vision en 6D et quelques "grand huit" de belle facture. Pour les sensations plus douces, des trampolines sont là pour jouer au foot au basket ou simplement sauter en l'air, des autos-tamponneuses, des machines à pièces ou à pinces, un palais des glaces, une grande chenille, la pêche aux canards... et bien sûr pour les gourmands toutes les friandises pour faire passer les émotions vécues. Le tout à deux pas d'immenses parkings, du TCSP, du Kinepolis, de Nemausa et de la zone commerciale Carré Sud! Une aubaine pour les parents, les enfants et certainement les forains.

Les jeux pour tous les âges (Photo Anthony Maurin).
Les jeux pour tous les âges (Photo Anthony Maurin).

Pour Patrick Mutter, responsable des forains nîmois ému aux larmes en fin de discours, "J'aime ma ville et je me suis senti investi pour oeuvrer au rapprochement des deux camps. Merci au Préfet Didier Lauga d'avoir du coeur, de l'empathie et de comprendre les problèmes de notre profession. Ne parlons plus du passé, c'est fini. Il y a vingt ans, nous n'avons pas saisi notre chance et pendant quinze ans nous sommes allés au marché gare où je n'ai même pas tenu tant les frais étaient importants par rapport à ma recette. C'est grâce aux derniers maillons qui ont su résister à cela que la fête foraine existe encore cette année! Mais la plus grande victoire revient à Jean-Paul Fournier qui a ouvert son coeur, au sens propre comme au figuré. Quand on comprend les gens, on gagne en humanité et on fait grandir son âme".

Il ne reste plus aux Nîmois quà investir les lieux et passer des moments inoubliables en famille (Photo Anthony Maurin).
Il ne reste plus aux Nîmois qu'à investir les lieux pour passer des moments inoubliables en famille (Photo Anthony Maurin).

Soyez heureux, la Ville a pris une société de sécurité à plein temps de jour comme de nuit pendant un mois afin d'assurer le bon déroulement de la fête. Et la Préfecture ne semble pas y être pour rien. Jouant le rôle de modérateur entre les deux parties qu'étaient la Ville et les forains, Didier Lauga, Préfet du Gard, était présent à l'inauguration de l'événement. "C'est inhabituel de voir un Préfet inaugurer une fête foraine mais je l'avais promis donc je suis avec vous. Il n'y a jamais rien de simple mais la profession de forain impose une certaine idée de la responsabilité. Nous le voyons très bien avec les normes qui leurs sont dictées... Et qu'ils respectent! J'espère qu'ils auront tout le succès qu'ils méritent ici, aux Costières. Si nous avions perdu la fête foraine, tout le monde aurait été perdant dans l'affaire. C'est bien de retrouver un peu de poésie, un peu d'ailleurs dans ce monde complexe... Longue vie à la fête foraine!".

Horaires d'ouverture les mercredis, vendredis, samedis et dimanches de 14h à 22h. Fermée les vendredis 13 et 20 octobre en raison des matches de Nîmes Olympique. Espace sécurisé, parking gratuit, liaisons bus et TCSP.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité