A la uneActualitésEconomieSociété

FAIT DU JOUR Assurance de niches, Sada s’exporte depuis Nîmes

Non loin d ela gare, Sada assurances est le partenaire assureur des courtiers, généralistes ou spécialisés Photo Anthony Maurin).
Non loin de la gare, Sada assurances est le partenaire assureur des courtiers, généralistes ou spécialisés depuis 50 ans (Photo Anthony Maurin).

Sada assurances, dont le siège social est à Nîmes, fête ses 50 ans d'existence dans un secteur des plus concurrentiels. Société d'exception, Sada se pose en entreprise de proximité, humaine et réactive. Son projet d'entreprise, Ambition 2019, est ambitieux et la portera jusqu'en 2019 pour un passage en douceur vers une modernité choisie.

Le siège social d'une société européenne non pas à Paris mais à Nîmes... Utopique comme idée? Non, en tout cas pas pour Sada assurances! "Beaucoup d'assurances ont leur siège social en région parisienne. Nous sommes Nîmois, nous avons une culture provinciale qui finalement n’est pas un défaut mais peut-être un atout. De plus, la gare étant très proche de nos locaux, je ne pense pas que nos visiteurs soient mécontents de venir dans le sud de la France" affirme André Hess, Président du directoire.

Immeuble, pertes pécuniaires, automobile ou encore habitation, multirisque professionnelle ou assurances de personnes, Sada a un panel large quand on parle d'assurance(s). Mais Sada n'est pas tout à fait une société comme les autres. Ce nom vous intrigue? En longeant la voie ferrée de Nîmes à l'approche de la gare s'élève un bâtiment surmonté de ces quatre lettres vertes. Ce que vous ne savez peut-être pas, c'est que c'est le siège social d'une entreprise connue et reconnue. Une sorte d'Arte de l'assurance puisqu'elle mêle sa typicité provinciale française et très nîmoise à celle d'un grand groupe allemand (Devk) qui l'a rachetée en 1999.

André Hess, Président du directoire de Sada assurances Photo-A. Verpillot)
André Hess, Président du directoire de Sada assurances (Photo A. Verpillot).

Revenons à la genèse de l'histoire qui n'est autre qu'une aventure humaine. En 1945, la Société Autonome de Défense et d'Assistance est créée. C'est une sorte d'émanation de l'Automobile Club du Gard. En 1960, elle est rachetée par une compagnie parisienne de garantie et en 1967, il y a donc 50 ans, c'est un groupe allemand qui s'associe à la compagnie parisienne et fonde Sada assurances telle que nous la connaissons actuellement ou presque. C'est en 1969 que le Directeur de l'époque fait construire ce bâtiment par l'architecte réputé Joseph Massota.

Aujourd’hui, Sada assurances compte plus de 130 salariés (pour 130000 contrats en décembre 2016) avec notamment des bureaux à Paris et un point d’ancrage dans huit grandes villes françaises. "Mais notre première richesse, ce sont les hommes et les femmes qui composent notre entreprise. Nous oeuvrons au quotidien en faveur du télétravail pour éviter le stress et les déplacements compliqués de nos salariés. Un à deux jours par semaine, près de la moitié d'entre eux peuvent rester à la maison, dans une pièce qui leur sert de bureau et travailler en toute sérénité. D’ailleurs, nous observons un gain de 15% de leur productivité! Tout le monde est gagnant, la confiance est réciproque, nous n’avons pas encore eu à reprendre un télétravailleur mais nous souhaitons tout de même qu’ils gardent un lien social dans l’entreprise, donc nous avons établi une journée par semaine sans télétravail. Leur travail va plus en profondeur et leur concentration est meilleure" poursuit André Hess.

Limmeuble construit en 1967 par Joseph Massota (Photo-A. Verpillot).
L'immeuble construit en 1967 par Joseph Massota (Photo A. Verpillot).

Dans la même trame, le management participatif est mis en place dans la société depuis près de 1 an et demi. Un exemple, la flexibilité sur les horaires de travail. Les salariés qui le désirent peuvent venir selon des créneaux préférentiels, rien n’est imposé, tout s’autorégule. "Chacun de nos salariés a quelque chose à apporter à Sada assurances et à nos assurés. Nous retrouvons cela dans cette manière de gérer la société. Nous sommes une entreprise innovante, nous avons gagné plusieurs prix mais ce qui résume le mieux Sada c’est l’enthousiasme, la solidarité, l’esprit d’équipe, la proximité, la culture du service, la professionnalisme et la réactivité. Cela fait 50 ans que nous n’arrêtons pas de nous remettre en question, c’est important de le faire pour avancer mais c’est la passion qui mène à l’accomplissement! Rien ne réussit mieux que le succès, nous n’avons aucune raison de nous arrêter!" informe le Président du Directoire.

Et c'est vrai mais avant de parler des fondements du métier, parlons de l'architecture du bâtiment classé dans lequel travaillent les 120 salariés nîmois. "Nous entreprenons actuellement des travaux de modernisation, y compris pour l’acoustique de ce bâtiment réalisé par Joseph Massota, avec ses brises-soleil verticaux, son escalier monumental, du plafond avant-gardiste et des sculptures en ronde bosse de l'artiste locale Paule Pascal que le bâtiment intègre" note André Hess.

A lintérieur du siège social, les années 1970 sont préfigurés mais Sada voyage bien dans le temps et sait sadapter aux époques Photo Anthony Maurin).
A l'intérieur du siège social nîmois, les années 1970 sont préfigurés mais Sada voyage bien dans le temps et a su s'adapter aux époques traversées (Photo Anthony Maurin).

A l'heure où le numérique envahit les marchés, Sada travaille sur le sujet avec tact et discipline. "Déjà, le numérique nous sert à rapprocher les courtiers que nous choisissons avec soin de notre société. Nous les sélectionnons à travers leurs compétences et leur organisation" avoue le Président Hess. Et de reprendre, "Tout le monde parle du numérique mais il reste encore l'humain! Il nous faut trouver la complémentarité entre les deux car notre métier est très réglementé. Même avec le meilleur produit au meilleur prix, le consommateur veut du numérique mais finalement, il va quand même souscrire dans un point de vente. Aujourd'hui en France, seuls 5% des contrats sont exclusivement numériques, les clients ont toujours besoin de conseils que l'humain leur apporte. Nous travaillons beaucoup autour du numérique mais nous insistons sur le rapport humain. Pour nous, le numérique sert à industrialiser les tâches à faibles valeur ajoutée. Nous sommes une compagnie de niches et de spécialités. Notre personnalisation de l'offre nous permet de conserver une société à taille humaine et de proximité. Le numérique nous aide à fidéliser et à répondre aux besoins de nos clients car ce sont des courtiers qui proposent nos offres vers leur clientèle".

Mais le numérique peut avoir d'autres aspects convaincants... "Nous en faisons un atout quand il s'agit de travailler sur la domotique. Le numérique est une véritable plus-value dans ce secteur. 60 à 70% des sinistres que nous constatons sont des dégâts des eaux. Par exemple, des objets connectés peuvent nous faire gagner du temps sur la prise en charge de ces sinistres. Il en va de même pour les vols et cambriolages! La prévention joue un rôle important et installer un système d'alarme peut y contribuer grandement. Ainsi, le numérique et la télésurveillance permettent de faire baisser les primes d'assurance en limitant ces risques. Nous mettons par exemple à disposition un réseau de réparateurs ce qui simplifie la vie de nos clients et ce qui permet à nos courtiers et assurés de réagir dans les délais les plus brefs. C'est là que nous voyons que nous sommes crédibles! Nous sommes des bâtisseurs d'offres, c'est notre métier. Nous protégeons nos assurés contre les coups durs de la vie" conclut André Hess.

Pour suivre l'actualité de Sada assurances, cliquez ici (Linkedin) et ici (Viadeo)!

Le passé est fièrement exposé (Photo Anthony Maurin).
Le passé est fièrement exposé (Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité