ActualitésPolitique

GRAU DU ROI Yvette Flaugère n’est plus la seule élue FN au conseil municipal

Fini le temps des interventions solitaires face à la majorité Crauste pour Yvette Flaugère, seule élue étiquetée Front national. Dès la prochaine assemblée, elle sera rejointe grâce à la magie des recompositions politiques par Patricia Arent-Campos, élue en 2014 sur la liste Luciani.

Yvette Flaugere, unique élue FN jusqu''alors, sera désormais accompagnée d'une co-listière au conseil municipal
Yvette Flaugere, unique élue FN jusqu'alors, sera désormais accompagnée d'une co-listière au conseil municipal

Un duo vaut mieux qu'une croisade solitaire. L'opposition municipale de droite du Grau-du-Roi perd une liste, passant de quatre fractions à trois et le FN dans le même mouvement gagne une nouvelle élue. Pour Yvette Flaugère, 57 ans, qui représentait jusqu'alors seule son parti politique, ce renfort est annonciateur de changement, placé sous la bannière du bleu Marine. "Nous ne sommes que deux élues mais au Grau-du-Roi, si on se réfère aux résultats des deux dernières élections, présidentielle et législative, le Front National est le premier parti politique de la commune".

« Sans la présence de la liste de M. Luciani, qui a divisé le vote en deux et qui nous a compliqué les choses, M. Crauste serait arrivé troisième aux dernières élections » raconte Yvette Flaugère, tête de liste et jusqu’ici seule élue FN au conseil municipal du Grau-du-Roi. Depuis la recomposition de la droite éclatée et avec la démission de Daniel Fabre enregistrée, le mois dernier, le FN local gagne une nouvelle élue : Patricia Arent-Campos, qui figurait en 2014 sur la liste de M. Luciani. La nouvelle élue s’étant réencartée au Front national, le nombre d’oppositions de droite au maire En Marche se réduit désormais à trois variables. Yvette Flaugère se montre donc optimiste, sinon « confiante pour la suite » et surtout les élections municipales de 2020. Son parti, malgré la tourmente nationale actuelle a engrangé les points à chaque élection. « Aux départementales, aux régionales et pour finir au 2e tour de la présidentielle et des législatives ou aussi bien Marine (Le Pen) que Gilbert (Collard) ont dépassé les 53% au Grau-du-Roi ». Pour elle, il est évidemment possible que le Grau-du-Roi, ville classée à droite, tombe dans l’escarcelle de son parti aux prochaines municipales. Alors l’arrivée d’une nouvelle tête à ses côtés au conseil la rend joyeuse.

Elle a longtemps travaillé au service de l’artisanat, de la plomberie ou encore tenu un magasin de bricolage. Elle a aussi quelques années enseigné le catéchisme. Ses grands-parents se sont rencontrés et mariés au village et en bonne Graulenne, elle se dit aussi à l’aise sur les deux rives. Avant d’être tête de liste FN , Yvette Flaugère a été élue sous les couleurs d’Etienne Mourrut pendant deux mandats, de 1995 à 2008, et n'est pas repartie en 2008. « J’étais simple conseillère municipale, puis j’ai été déléguée à l’éclairage public et vice-présidente à la communauté de communes. Je surveillais les dépenses sur les chantiers notamment ». Elle montre une admiration marquée pour Marine le Pen et considère Gilbert Collard comme un mentor, un personnage incontournable du paysage politique sud-gardois. Elle informe évidemment son député préféré des aléas de la politique locale, concocte déjà son projet pour 2020 dont elle ne veut rien dire et dit pouvoir compter sur « une équipe aussi discrète que travailleuse, au courant de tout ce qui se passe ». En 2014, elle n’avait aucunement prévu d’être tête de liste mais le western entre MM Luciani et Collard - qu’on renonce à vous narrer -  en a décidé autrement. En silence, elle observe les rivalités du conseil municipal actuel en espérant récolter les fruits des bisbilles et compte sur la lassitude des électeurs face aux oppositions politiques traditionnelles pour tirer, sans bruit mais avec détermination, son épingle du jeu. Une attitude qui jusqu’à présent, lui a effectivement permis, sans donner l’impression de faire grand-chose, de faire avancer son camp. Un avis sur la politique municipale, même si tout projet doit rester secret ? « Macron déconstruit la France, Robert Crauste déconstruit le Grau du Roi. M. Crauste a toujours été opportuniste et récolte les fruits aujourd’hui de décisions qu’il n’a pas prises ». Bon petit soldat qui a toujours su rester à sa place, Yvette Flaugère préfère préparer le terrain que de faire trop de tapage. Rendez-vous dans quelques années pour voir si cette ligne s’avère payante localement. Au 2e tour des municipales de 2014, la liste FN, première du genre dans la commune avait récolté 405 voix soit 6,43% des suffrages.

Florence Genestier

Etiquette

Florence Genestier

Arrivée à Objectif Gard depuis juillet 2017, ma première carte de presse date de 1991 (si, si !). Née en Bourgogne, des études lyonnaises, quinze ans de PHR dans une région de montagnes, puis un détour par une mairie, la vie web d'associations et de projets sur Paris, Dijon, le sud Bourgogne, quelques chroniques judiciaires. Me voilà chargée de l'actu de la Petite Camargue :) de l'Espiguette jusqu'à Vauvert et au-delà. C'est sportif mais passionnant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité