A la uneActualitésCulture

VENDREDI CINÉ Phantom Thread : de la dentelle !

Daniel Day-Lewis le magnifique

 Drame américain de Paul Thomas Anderson (Durée 2 h 11 min)
Synopsis : Dans le Londres des années 50, juste après la guerre, le couturier de renom Reynolds Woodcock et sa soeur Cyril règnent sur le monde de la mode anglaise. Ils habillent aussi bien les familles royales que les stars de cinéma, les riches héritières ou le gratin de la haute société avec le style inimitable de la maison Woodcock. Les femmes vont et viennent dans la vie de ce célibataire aussi célèbre qu’endurci, lui servant à la fois de muses et de compagnes, jusqu’au jour où la jeune et très déterminée Alma ne les supplante toutes pour y prendre une place centrale. Mais cet amour va bouleverser une routine jusque-là ordonnée et organisée au millimètre près.

On l'a vu au Sémaphore à Nîmes. Notre critique par Véronique Palomar : Comme beaucoup de spectateurs présents, la motivation principale était de venir voir le grand Daniel Day-Lewis dans sa dernière apparition au cinéma. Il a en effet annoncé sa retraite. Alors info ou intox ? Peu importe finalement, puisque quelles qu'en soient les raisons, on assiste à un chef d'œuvre de précision, d'esthétique et de subtilité, servi par une intrigue intimiste et troublante. Pour le rôle, Daniel Day-Lewis a vécu dans une maison de couture (Balenciaga), jusqu'à ce qu'il soit capable de réaliser entièrement une robe. Un engagement total, une appropriation du personnage par l'acteur, au-delà de la raison, donne à l'ensemble une dimension émotionnelle unique.

Le réalisateur orchestre cette plongée dans la haute société des années 50, avec un grain, une profondeur et une élégance sans pareille. Il en retrace aussi la pesanteur, augmentée par l'atmosphère lourde de la maison de couture. Daniel Day-Lewis est habité par le rôle face à la fraîcheur à la fois émouvante et glaçante de la toute jeune Vicky Krieps, dont nous n'avons pas fini d'entendre parler. À regarder ces êtres paradoxaux, s'aimer, s'affronter, s'effondrer et puis…s'aimer encore, avec en toile de fond, étoffes précieuses et chuchotements de petites mains, on est fasciné, suspendu aux destins de ces êtres si près et si loin de nous. De l'équilibre fragile des forces où la domination n'est pas forcément là où on l'attend, où les ressorts de l'amour sont parfois étranges…

 

Les cinémas près de chez vous : découvrez les séances de la semaine !

 

Cap Cinéma CGR Nîmes : programmation ICI

Kinépolis Nîmes : programmation ICI

Forum Centre-ville Nîmes : programmation ICI

Sémaphore Nîmes : programmation ICI

Cinéplanet Alès : programmation ICI

Cinémavog au Grau-du-Roi : programmation ICI

Cinéma Aigues-Mortes : programmation ICI

Cinéma Casino Bagnols-sur-Cèze : programmation ICI

Cinéma 102 Pont-Saint-Esprit : programmation ICI

Cinéma le Venise Sommières : programmation ICI

Vous êtes un cinéma dans le Gard et vous souhaitez apparaître dans cette rubrique chaque semaine. Envoyez-nous vos infos et lien de votre site Internet sur : contact@objectifgard.com

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité