A la uneActualitésSociété

EN DIRECT À Nîmes, là où il y a le plus d’enjeux

Restez chez vous jusqu'à demain 10 heures !

(Photo Anthony Maurin).

"On attaque la nuit sans personne dehors, dans une voiture ou sans secours", annonce clairement Thierry Dousset, directeur de cabinet du Préfet du Gard. Il faut dire que les enjeux sont importants car le phénomène météo est peut-être plus compliqué que prévu.

Rendez-vous était donné à 15h30 en Préfecture pour en parler. Étaient présents à l'appel, physiquement ou via l'audioconférence, Météo France,Sapeurs-Pompiers, Police, Gendarmerie, Conseil départemental, Ville de Nîmes, DDTM, Croix Rouge, Délégation Militaire Départementale... Bref, l'essentiel des forces vives que l'on peut trouver en situation de crise dans notre département.

(Photo Anthony Maurin).

Voici l'état des lieux à 16h15:

Concernant les routes du Gard. Des difficultés sont connues au sud de Nîmes, dès que la route s'élève un peu, des poids lourds se sont mis en travers tout comme des usagers automobilistes aussi. La RD14 était la plus problématique mais les secteurs de La Calmette et de Saint-Gilles n'étaient pas en reste.

Sur le réseau secondaire, la circulation était très difficile en Cévennes avec la fermeture à la circulation de nombreux cols. Le secteur de Bessèges était délicat et celui de Bagnols-sur-Cèze difficile. Pour Alès, les problèmes concernaient plus l'agglo que la ville centre mais on notait une baisse de la circulation depuis le début de l'après-midi.

À Nîmes, si le Parnasse n'était pas encore ouvert pour accueillir les accidentés ou les "sans transport", le CHU connaissait de sérieux ennuis, notamment avec son entrée autour de laquelle de nombreuses voitures étaient stationnées sur le côté de la chaussée. Et oui, ça grimpe pour y aller... Le gros point noir était surtout l'avenue Kennedy avec deux bus en travers et des véhicules stationnés aux abords de la route. Les poids-lourds qui étaient en ville étaient invités à se ranger du côté de Kilomètre Delta ou du Marché Gare (pour ceux qui étaient sur l'autoroute c'est à Garons qu'il fallait aller).

Le réseau Tango est stoppé jusqu'à demain 10h. La ligne 1 du TCSP, n'étant pas déneigée, sera elle aussi bloquée jusqu'à 10h (au moins) demain.

(Photo Anthony Maurin).

Les Sapeurs-Pompiers notaient quant à eux un surcroît d'activité avec 72 interventions depuis 11h ce matin. Elles étaient localisées essentiellement au sud du Gard et à Nîmes. C'est visiblement à Saint-Jean-du-Gard que la couche de neige était la plus épaisse.

La Gendarmerie a rappelé des réservistes pour assurer le coup de chaud en saison froide. Une vingtaine d'accidents recensée avec cinq accidents corporels sans grosse blessure. Une saturation étaient à attendre du côté d'Alès car les poids-lourds qui descendaient de Lozère pour se rendre à Nîmes stationnaient dans la capitale cévenole.

Pour Météo France, là aussi, on avait beaucoup de mal à assurer que Nîmes va connaître un redoux aussi rapide que prévu car les modèles de Météo France changent fréquemment et ne sont pas certains. Si c'est déjà le cas du côté de l'est du département, les vents attendus interviendront plus tard, en deuxième partie de nuit et pourraient amener à une congélation du sol. Même si la neige se mue en bouillasse, elle pourra geler sur quelques centimètres, alors, évitez de prendre la route avant 10h demain matin.

Visiblement, cet épisode neigeux a surpris Météo France par sa configuration. La neige est apparue plus à l'est que prévue et l'on prévoit une poursuite des précipitations neigeuses du côté du Vidourle et des contreforts cévenols. De la pluie est attendue dans la nuit de jeudi à vendredi, certainement avec des orages. En cas de problème majeur, les forces vives s'activeront et pourront transporter près de 200 personnes à l'aide de camions équipés. Tout devrait être terminé vers les 12h mais pour l'instant, les arrêtés préfectoraux s'achèvent à demain jeudi à 10h. Surtout, Ne prenez pas la voiture avant !

(Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “EN DIRECT À Nîmes, là où il y a le plus d’enjeux”

  1. Simplement pour vous signaler que les bureaux d’Habitat du Gard sont fermés depuis hier 11h30.
    Je trouve cela scandaleux car dés qu’un peu de neige ou de pluie tombent leur règle est la fermeture. Pense-t-il aux usagers???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité