A la unePolitique

LE 7H50 de Thomas Vidal : « Se marier, avant d’y être forcé ! »

Premières communes dans le Gard, Notre-Dame-de-la-Rouvière et Valleraugue ont décidé de s'unir... pour le meilleur et pour le pire. Entretien avec le maire de Valleraugue, Thomas Vidal.

Photo : commune de Valleraugue

Objectif Gard : Pourquoi avoir choisi de fusionner avec la commune de Notre-Dame-de-la-Rouvière ?

Thomas Vidal : Nous y travaillons depuis un an. En mars, nos deux conseils municipaux ont choisi de se regrouper à l’unanimité. Aujourd’hui, la loi de 2016 sur les communes nouvelles permet de se marier volontairement. Fin janvier, nous sommes allés dans la commune nouvelle de Pont de Montvert (Lozère) pour voir comment la fusion s’était opérée. Dans le Gard, nous sommes les seuls à nous être lancés dans cette démarche. Nous ne voulons pas attendre que la législation nous y force.

Mais qu'est-ce qui vous a poussé à le faire ?

Sur des territoires ruraux, il vaut mieux se serrer les coudes. Aujourd'hui c'est clair : on n'a que le choix de rester seul isolé ou seuls ensemble. Regardez les aides de l’État : Valleraugue a perdu 60 000€ depuis 2014 et Notre-Dame-de-la-Rouvière 25 000€. En se regroupant, nous bénéficierons d’une dotation bonifiée pendant trois ans ! Et puis nos deux communes se chevauchent. Nous avons même un hameau commun. Il peut y avoir des interrogations, des peurs. Mais nous allons construire une nouvelle histoire et une nouvelle collectivité. 

Qu’est-ce cette fusion apportera aux administrés ?

Au total, nous serons 1 500 habitants, soit la deuxième commune dans le secteur du Vigan. On sera plus forts pour promouvoir l'image de notre territoire. Avec des aides de l'État bonifiées, nous allons pouvoir assurer une continuité de nos services publics : plus d’agents disponibles avec une mutualisation des moyens (achat de matériel, contrat d’assurance...). Les communes gardent leur service d'état civil et leurs écoles. Il y aura une harmonisation fiscale : les impôts de Valleraugue vont baisser. Le lissage de la fiscalité est prévu sur 12 ans pour être la moins impactante possible.

Pour quand est prévue cette union ?

Deux délibérations concordantes seront prises par nos élus avant l’été. Le préfet prendra un arrêté avant octobre 2018. Le 1er janvier 2019 à minuit, nous serons mariés. Ensuite, la préfecture organisera une élection pour désigner un nouveau maire. 

Justement, qui sera le premier magistrat de cette commune ?

Aujourd’hui, il y a une entente cordiale entre les deux maires. On va fusionner nos équipes. On prévoit de créer une seule liste pour les prochaines municipales. Mais pour l'heure, c'est le projet qui compte. Actuellement nous organisons des réunions publiques pour trouver un nouveau nom. Une appellation avec Aigoual serait intéressante... 

Propos recueillis par Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité