ActualitésSociété

NÎMES Le Musée de la Romanité lance son site Internet

Le Musée de la Romanité de Nîmes (Photo Anthony Maurin)

Ça y est, le Musée entre dans l'ère moderne avant son ouverture prévue le 2 juin prochain en présence de la Ministre de la Culture, Françoise Nyssen.

En effet, le Musée de la Romanité de Nîmes vient de lancer son nouveau site web. Pour rappel, après quatre ans de travaux, le Musée de la Romanité est l’un des plus grands projets architecturaux contemporains mené en France. Enveloppé dans sa façade ondulée de verre mosaïqué, il invite le visiteur à vivre une expérience unique pour un voyage dans le temps au fil de l’histoire de Nîmes, du VIIe siècle avant notre ère jusqu’au Moyen-Àge à travers une scénographie immersive (réalité augmentée, technologies audiovisuelles monumentales…) que l'on retrouve sur le nouvel outil numérique.

Dès l’accueil, un spectaculaire vestige d’un fronton de propylée, entièrement reconstitué et restauré, placé à 15 mètres du sol, symbolise l’entrée du sanctuaire de la source qui donna naissance à la ville. Il est la porte d’entrée du musée, du jardin archéologique, du restaurant et de la terrasse végétalisée offrant un point de vue panoramique unique à 360° sur Nîmes et ses plus beaux joyaux romains.

Au Musée et pas sur le site, le public découvrira à travers un choix de 5 500 œuvres exceptionnelles, pour certaines exclusives, des mosaïques, des statues, des lampes à huile ou encore des céramiques dans un état exceptionnel, collectées et restaurées au fil des siècles.

Pour son ouverture et jusqu'au mois de septembre, le Musée proposera aussi une belle exposition portant sur la gladiature. Venue d’Italie, la collection retrace l’origine et le développement des jeux, l'origine des gladiateurs, le Colisée et les amphithéâtres romains, et vous invite à une journée aux arènes. On pourra admirer des pièces exceptionnelles : des casques en provenance de Pompéi, des armes, des armures, mais aussi tous les accessoires utilisés dans les arènes, jusqu'aux outils de chirurgie. En plus, il s'agit là de la dernière opportunité de voir cette expo qui a fait le tour du monde !

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité