A la unePolitique

ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine

Comme tous les dimanches, Objectif Gard vous propose son cocktail d’indiscrétions politiques. Un digestif hebdomadaire à déguster sans modération !

Si discret, si efficace. Rani Assaf est un président énigmatique. Personne ne nous contredira. Très discret, on finit par le trouver mystérieux. Nous avons bien compris que la presse ne fait pas partie de sa stratégie de communication. À notre grand désespoir. Car nous aurions aimé obtenir un mot de sa part. Dans ce moment de liesse populaire, sa voix était importante. Retrouver les Marseille, Paris, Monaco, Lyon... Sans oublier Montpellier, l'éternel meilleur ennemi qui devra faire avec les Crocos l'année prochaine. Ce derby qui s'annonce permettra, après de si longues années, d'affronter enfin les Pailladins en évoluant dans la même cour. Vendredi soir, sur la pelouse du stade des Costières, après la victoire Nîmoise et la validation du ticket pour la Ligue 1, on l'a vu heureux Rani. Dans les coulisses, notre rédaction, présente pour des vidéos en direct, a même surpris quelques moments d'émotions avec le staff technique, les salariés du club, les officiels, des proches de l'équipe venus remercier chaleureusement ce président, encore inconnu à Nîmes il y a quelques années. Le congratuler d'avoir mis autant de lumière sur Nîmes. D'avoir permis à cette belle ville de retrouver l'élite du football français. D'avoir de l'ambition et des projets pleins la tête pour notre club, notre passion. Les résultats positifs obtenus en si peu de temps plaident pour lui. Sa stratégie a donc été efficace. Il lui sera difficile toutefois de rester longtemps silencieux. Particulièrement la saison prochaine en Ligue 1. Désormais, ce ne sera pas uniquement la presse locale qui va le tarabuster. Il devra aussi faire face aux sollicitations et à la pression de la presse nationale qui voudra savoir qui se cache derrière le patron du Nîmes Olympique. Parler, même sans excès, permettra peut-être de lever les fantasmes et disperser le halo de mystère qui entoure le personnage...

Batigère pourrait croquer la Semiga. Étonnement général du côté d'Habitat du Gard quand on a appris récemment que les actions de la Semiga pourrait être reprise par un grand groupe national de logement social, Batigère. Le bailleur privé, totalement absent dans le Gard, pourrait donc s'implanter prochainement dans le département au grand désarroi d'Habitat du Gard qui aurait bien voulu s'emparer de la Société anonyme d’économie mixte immobilière du Département du Gard présidée par Alexandre Pissas. D'ailleurs, Denis Bouad, président du Gard plaidait plutôt ces derniers temps pour une fusion avec Habitat du Gard. Quelle est donc la stratégie et l'intérêt de la Semiga à choisir plutôt un groupe national privé ? Personne n'a encore la réponse.

Gérard Collomb et Yvan Lachaud vont se voir le 24 mai. C'est aller vite en besogne que de penser qu'il s'agit d'une nouvelle réunion de travail informelle pour les Municipales 2020 et l'investiture que la République en marche pourrait éventuellement confier au président de l'agglomération de Nîmes. Non, pas du tout, il s'agit d'une visite de la base de sécurité civile de Garons. Et oui, désormais à la tête du Syndicat mixte de l'aéroport, c'est Yvan Lachaud qui recevra le ministre de l'intérieur. Ce dernier se rendra aussi dans d'autres territoires du Gard pour une visite dédiée dédiée à la police de sécurité du quotidien (PSQ).

L'OM et le conseil municipal de Vauvert. Prévu le jeudi 3 mai, au lieu du lundi habituel, le conseil municipal de Vauvert est exceptionnellement tombé le soir de la demi-finale historique de l'OM en ligue Europa. Un hasard du calendrier et des qualifications footballistiques sur lequel a disserté deux minutes Jean Denat, s'excusant presque. Il est vrai que toute la soirée on a senti par moments de légers frémissements dans les rangs des conseillers municipaux, bizarrement captivés par leur portable. Depuis 1998, la France est un pays de supporters et dans le Gard, ce ne sont pas les aventures de Nîmes Olympique qui risquent de tempérer cet intérêt marqué, voire pulsionnel, pour le ballon rond...

Les municipales au Grau-du-Roi et l'UDI. 2020, c'est dans "p..ain , deux ans ! " mais c'est déjà l'heure pour les élus graulens déjà en campagne, quelle que soit leur étiquette. L'air marin, iodé, c'est connu, vous ravigote un pendu...Si avec les nombreuses inaugurations de travaux qui s'annoncent et la prime naturelle au sortant, Robert Crauste, le maire ex-socialiste de la mouvance Georges Frêche devenu macroniste, a l'avantage, on cogite sec. Pour l'instant, l'opposition des droites, de l'extrême aux plus centristes, s'éparpille façon puzzle. Entre rumeurs nîmoises et blabla de terrasse au pied du vieux phare, l'UDI serait au centre de toutes les attentions. D'affreux Nîmois suggèrent même que certains centristes, jusque-là férus de capitale gardoise, pourraient être tentés par une deuxième carrière plus près de la mer. Avec son premier adjoint Modem, Claude Bernard, le premier magistrat de l'unique station balnéaire gardoise compterait récupérer cette aile de droite pour bâtir sa future majorité.

Pas d'humoristes de l'année dans les Arènes. Finalement, selon nos informations, TF1 ne devrait pas filmer une émission dédiée aux humoristes de l'année dans les arènes de Nîmes au mois de juin prochain. C'est une tout autre émission qui est dans les tuyaux. Toujours à Nîmes, toujours dans les Arènes, et toujours diffusé cet été sur TF1. Et comme déjà annoncé par Objectif Gard, toujours présenté par l'incontournable Nikos Aliagas.

Vendredi soir, dispositif Ligue 1 pour la sécurité. Vendredi soir, Nîmes Olympique est monté en Ligue 1. Un moment historique et exceptionnel. Pour la Ville de Nîmes et la Préfecture du Gard, c'était un moment important également. En effet, selon nos informations, toute la soirée était consacrée à la mise en place en version réel d'un test du dispositif Ligue 1 en matière de sécurité qui sera mis en place l'année prochaine. Des effectifs supplémentaires étaient donc au rendez-vous. Et selon nos informations, à part quelques gardes à vue pour dégradation de véhicules, la soirée s'est plutôt bien déroulée.

La rédaction

Etiquette

Florence Genestier

Arrivée à Objectif Gard depuis juillet 2017, ma première carte de presse date de 1991 (si, si !). Née en Bourgogne, des études lyonnaises, quinze ans de PHR dans une région de montagnes, puis un détour par une mairie, la vie web d'associations et de projets sur Paris, Dijon, le sud Bourgogne, quelques chroniques judiciaires. Me voilà chargée de l'actu de la Petite Camargue :) de l'Espiguette jusqu'à Vauvert et au-delà. C'est sportif mais passionnant !

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité