ActualitésEconomieSociété

NÎMES Entreprendre à l’international avec l’EGC

L'École de gestion et de commerce de Nîmes propose un Bachelor qui met l'accent sur la formation en entreprise et à l'étranger.

À droite, Éric Giraudier, président de la CCI du Gard (photo Corentin Corger)

L'EGC de Nîmes propose un Bachelor "Responsable en marketing, commercialisation et gestion" en 3 ans de formation. À l'aube d'entrevoir lors de la prochaine rentrée, la première promotion diplômée, l'équipe dirigeante de la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) du Gard a dressé un bilan en présence d'entrepreneurs et étudiants. 

Géré par la CCI du Gard, l'EGC de Nîmes fait partie des quatre école de l'EGC Occitanie, classée première école de commerce post-bac en 3 ans selon le classement publié par la revue l'Etudiant. Depuis deux ans, le Bachelor proposé en Responsable marketing, commercialisation et gestion forme les futurs employés et dirigeants d'entreprise. En 2019, la première promotion diplômée va enfin sortir avec un diplôme reconnu par l'État, inscrite au Registre national des certifications professionnelles (RNCP),  et aussi par la profession. "Le taux d'employabilité à la fin du cursus est de 96%", souligne Jean-Marie Tourette, élu CCI Gard.

Mettre en relation les étudiants avec l'entreprise, c'est la priorité de cet enseignement. "Ce lien avec les entreprises est une évidence", atteste Bernard Michel, directeur de l'enseignement CCI. "Les cours sont menés par des responsables d'entreprise. Ils réalisent aussi des jeux d'entreprise avec les étudiants pour se mettre en condition." Une mise en situation au sein même de l'établissement, reconnue et appréciée par les élèves. Pour la rentrée 2018, une quarantaine d'élèves sur cinquante a été sélectionnée. Vingt-quatre d'entre-eux seront finalement choisis pour former la classe de première année. Des effectifs volontairement limités comme gage de qualité pour un prix de scolarité à l'année avoisinant les 4 500 euros.

S'aguerrir à l'international 

Paul et Mathieu, deux étudiants de l'EGC de Nîmes (photo Corentin Corger)

Une des particularités du bachelor est de travailler avec le programme Erasmus et d'instaurer 12 semaines de stage dans un pays étranger. Trois mois pour découvrir une entreprise et une autre langue. "C'est un bon tremplin pour débuter dans une entreprise", témoigne Elisabeth Waldron, directrice de la mobilité internationale chez Mars, chargée au quotidien d'accompagner les salariés qui partent travailler à l'étranger et désormais formatrice à Nîmes. Une volonté : transmettre aux étudiants le fait d'aller accumuler de l'expérience dans un autre pays. Et le message passe.

Mathieu Ferrero, part en fin de semaine à Fort Worth (Texas) aux États-Unis : "le fait d'avoir grandi au Vietnam m'a donné envie de vivre à l'international, notamment pendant mes études. J'ai choisi de suivre le Bachelor aux États-Unis car réaliser son stage chez la première puissance économique c'est super valorisant." Pouvoir enrichir son CV d'expériences professionnelles en plus d'une formation reconnue, c'est la clé du succès pour l'ECG Nîmes. Une formation encore jeune mais qui peut compter sur ses "éclaireurs", ses étudiants de deuxième année pour faire rayonner l'école et créer des partenariats durables. "Mon projet c'est de servir d'intermédiaire par la suite entre les entreprises gardoises et Fort Worth pour faire de l'échange d'étudiants." Un beau programme pour attirer les élèves au-delà des frontières du département.

Corentin Corger

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité