Actualités

BEAUCAIRE Un soutien psychologique dans les écoles et collèges

Demain, après le dramatique accident des supporters du Top 14, les psychologues du Samu rencontreront les élèves des écoles primaires et des collèges de Beaucaire, Saint-Gilles ainsi que Tarascon.

Devant la cellule psychologique implantée dans le club de rugby de Beaucaire, ce dimanche matin (Photo : Coralie Mollaret/ Objectif Gard)

Il est environ 17 heures, quand le personnel soignant du Samu quitte le stade Éric Baska, siège du Rugby club de Beaucaire. Ce matin, une cellule de crise a été mise en place pour recevoir les proches des victimes de l’accident de car des supporters beaucairois. La nuit dernière l’autobus qui ramenait l’équipe minime, venue assister à la finale du Top 14 à Lyon, s’est couchée sur l’autoroute.

Le bilan fait état de trois morts et d'une dizaine de blessés graves, pris en charge et soignés dans différents hôpitaux de France (Valence, Lyon, Clermont-Ferrand...). Le chauffeur de l’autocar, originaire de Sauveterre, a perdu la vie ainsi qu'un couple qui accompagnait régulièrement les jeunes en sortie. Originaire de Beaucaire, l'épouse était employée au CCAS (Centre communal d'action sociale) de la commune.

Devant la grille du club, trois roses blanches ont été déposées. Un hommage aux trois membres « de cette grande  famille qu’est le rugby », ont commenté les nombreux parents, venus témoigner de leur soutien, ce dimanche. Au total, plus d’une centaine de personnes s’est retrouvée au club. « Nous sommes très choqués mais aussi très solidaires. Ça aurait pu arriver à n’importe lequel d’entre nous », témoigne Muriel dont le fils, Matéo, 10 ans, est licencié du club.

« Le chauffeur était un homme sérieux qui accompagnait régulièrement et depuis des années les jeunes », commente Léon, ex-dirigeant du club. À ses côtés, sa femme, Marie-José (Photo : Coralie Mollaret)

En fin d’après-midi, la mairie accompagnée de représentants de l’Académie et du Samu se sont réunis au siège du club pour décider de la suite des événements. « Les psychologues vont intervenir demain matin dans les écoles de Beaucaire. Les trois collèges de la commune, celui de Saint-Gilles ainsi que le lycée de Tarascon sont aussi concernés. Il est important que les enfants soient pris en main pour s'assurer de leur état psychologique », explique le maire, Julien Sanchez. Parfois, les blessures psychologiques sont aussi profondes que les lésions physiques…

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité