A la unePolitique

SOMMIÈRES Construction du lycée : un accord trouvé avec les propriétaires

La municipalité, la Région ainsi que l’EPF (Établissement public foncier) annoncent qu’un accord a été trouvé pour l’acquisition des terrains, qui accueilleront le futur lycée en 2021.

Le lieu d’implantation du futur lycée, face à la future gendarmerie (Photo : Coralie Mollaret)

« Tout va bien ! » C’est le message martelé, jeudi matin, par le maire de Sommières, Guy Marotte, et le conseiller régional PS, Fabrice Verdier.

Depuis plusieurs mois, la commune fait des pieds et des mains pour acheter la quinzaine d’hectares nécessaire à la réalisation du futur lycée. L'ouverture de l'établissement étant prévue pour la rentrée 2021. Seulement « ce type d’opération est toujours délicat. Négocier avec les propriétaires n’est jamais chose facile », reconnaît l’Établissement public foncier, qui accompagne la ville de Sommières pour la réalisation du projet. D’ailleurs, huit propriétaires sur les vingt-deux du site ont créé une association avant de déposer un recours contre la majoration fiscale dont leur terrain fait l'objet. « Dans le protocole d’accord l’association s'engage à abandonner les poursuites », souligne l’avocat de la commune.

Fabrice Verdier, conseiller régional : « le futur lycée pourra accueillir 1 200 élèves avec une centaine de places en internat. D’un coût de 45 M€ (à la charge de la région), il raccourcira les temps de trajets de nombreux élèves. Certains passaient plus d’une heure tous les jours dans les transports… » (Photo : Thierry Allard)

Aujourd’hui, Guy Marotte est formel : « Nous avons conclu un accord amiable sur 95% des terrains .» Mais qu’est-ce qui a soudainement fait changer d’avis les propriétaires ? Il y a d’abord le prix. Si l’Établissement public foncier s’en réfère au prix fixé par les Domaines - pour ne pas céder à la spéculation foncière - « au départ, il avait proposé entre 14 et 18€ le m² aux propriétaires. Ce prix a été rehaussé à 20€ et même parfois 22€ le m² », avait expliqué en mai, le maire. 

L’Établissement s'est aussi montré conciliant en achetant des terrains dans le périmètre du lycée à 24€ le m² et 22€ le m² en-dehors de la zone. « Cela permet aux propriétaires de ne pas se retrouver avec des petites parcelles sur les bras », souligne l’avocat qui relève que « les propriétaires auront l’argent de la vente de leur terrain dans un mois et ils n’auront pas d’impôt à payer sur la plus-value. » La majoration fiscale décidée par la mairie a sans doute aussi pesé dans la balance… Un protocole d’accord sera signé la semaine prochaine et soumis à l'approbation du conseil municipal le 3 juillet. L’acquisition deviendra effective autour du 15 octobre.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité