Actualités

ALÈS Emploi : un match gagnant-gagnant

Une trentaine de personnes, recruteurs et demandeurs d'emploi confondus, a participé au tournoi. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Employeurs et demandeurs d’emploi du bassin alésien se sont retrouvés sur un terrain de volley, ce mardi 26 juin, au stade Pibarot. Déjà expérimentée à Nîmes, l’initiative, organisée par Face Gard en partenariat avec l’Office municipal des sports, est une première à Alès.

Pas de CV à la main ni de look tiré à quatre épingles. Juste un short, des baskets et l’envie de taper dans la balle étaient requis, ce mardi matin, pour rencontrer des recruteurs du territoire. Une quinzaine de demandeurs d’emploi, issus pour la plupart des quartiers prioritaires de la ville, se sont prêtés au jeu. « L’objectif, explique Julien Rouyat, directeur de Face Gard, c’est de permettre aux employeurs de mesurer le savoir-être des candidats à travers ce tournoi. De voir qui va être fonceur, attentiste au collectif. »

Sur le terrain, Marie Marolleau, responsable développement ressources humaines pour Veolia, joue tout en observant l’implication des autres participants : « la proximité avec les candidats n’est pas la même que lors d’un job dating normal. Là, ce que l’on regarde en tant que recruteur, c’est si la personne se donne les moyens de toucher le ballon. » Samuel, 26 ans, n’hésite pas à monter au filet. Depuis plusieurs mois et après quatre ans dans la Marine nationale, le jeune homme cherche du travail dans le domaine commercial. « J’ai eu envie de changer de secteur et de transposer mes acquis dans la vie civile », indique-t-il. « Cette journée, c’est l’opportunité d’aborder sous un autre angle le monde du travail par le biais des valeurs sportives. Et je trouve ça super ! »

Après les rencontres sportives, place aux échanges plus formels l’après-midi avec de réels entretiens de recrutement. Au total, 45 offres d’emploi étaient à pourvoir via cinq entreprises présentes. « Généralement, ce type d’action débouche sur plus de deux tiers d’accès à un travail », souligne Julien Rouyat. Un match gagnant-gagnant.

Élodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité