ActualitésSociété

GARD Héraclès poursuit son chemin

La promesse divine du caveau gardois s'accentue avec le nouvel équipement de la société.

La nouvelle cave d'Héraclès (Photo : Pref 30).

Hercule est passé dans le Gard mais avec lui est resté le symbole d'un Gard fort, puissant et imposant. Le nouveau caveau d'Héraclès, on parle de vin, non loin de la source Perrier mais sur la commune de Codognan, en est l'exemple premier.

Cette implantation optimisée sur 3,5 hectares avec 6 000m² d’emprise au sol et dans un espace d’agro-foresterie de 10 hectares appartenant aux voisins de Nestlé Waters Sud est directement connectée à la RD979 (route de Montpellier). Une véritable destination viti-vinicole au cœur d’un bassin productif de qualité. Mais c'est surtout un outil innovant, écologique et performant qui va permettre d'assurer la pérennité du revenu des vignerons de la cave, l’avenir de la coopération et la garantie de plus de 500 emplois.

Fini le 2.0, le 3.0... On sait, ça fait beaucoup d'avance mais selon Héraclès, cette cave est la première 4.0 !  Former, prototyper, tester de nouvelles technologies, participer à la transition numérique de la viticulture, développer une plateforme de l’innovation dédiée au vin, devenir une cave créative mais aussi développer le premier "Vino Living Lab", tels sont les nombreux objectifs de la structure.

À venir pas mal de nouveautés... Une diffusion de l’innovation et des procédés de vinification " nouvelle génération ", le vieillissement en amphore (méthode antique) ou les micro-vinifications. Il est tout de même bon de rappeler qu'Héraclès est dans le bio depuis 1994 et que le vignoble de la cave est en grande majorité réparti sur la zone minérale de la source Perrier ainsi que sur le territoire de la nappe de la Vistrenque entre Le Cailar et Aimargues notamment.

Le préfet de Région était en visite à la cave (Photo : Pref 30).

Ressource gardoise essentielle, l'eau n'est pas oubliée par le demi-dieu. Valoriser l’impact positif de la viticulture biologique est primordial pour Héraclès et près de 80 % du vignoble est exploité en bio (contre 20% il y a 8 ans). Près de 650 hectares et une capacité de 60 000 hectolitres, rien que ça. Réduire les impacts en nitrates et herbicides, encouragement les pratiques agroécologiques (enherbement, haies, confusion sexuelle, etc.) et se lancer dans une démarche à Haute Valeur Environnementale sont d'autres enjeux pour le caveau qui avance à grands pas.

Évidemment, avec autant de nouveautés, c'est un monde qui change. Le renouvellement est engagé avec 35% des adhérents qui sont âgés de moins de 50 ans. Concernant la succession, elle est fléchée pour près de 75% des surfaces totales de la cave. Enfin, il ne faut pas omettre un certain élargissement de la base coopérateurs par des viticulteurs attirés par des pratiques innovantes.

Une démarche d’excellence environnementale, sociale et économique qui permet à Héraclès d'avoir un objectif de croissance de son bassin de production et à terme de soutenir 1 000 emplois durables.

Les officiels coupent le ruban et inaugurent la cave (Photo Pref 30).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité