A la unePubli Reportage

NÎMES Or en Cash : réveillez l’or qui dort !

Leader français de l'expertise et du rachat de métaux précieux, Or en Cash a une boutique à Nîmes.

Publi Reportage

Pierre Leroy vous accueille à l'agence nîmoise d'Orencash, avenue Jean-Jaurès (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Créé en 2009, l'enseigne Or en Cash compte désormais 81 boutiques dans l'hexagone et s'affirme plus que jamais comme le leader du secteur de l'expertise, du rachat et de la vente d'or et de métaux précieux. À Nîmes, nous avons rencontré le responsable de la boutique, Pierre Leroy, qui nous explique pourquoi Or en Cash est une valeur sûre...

Ex-commercial dans le domaine des énergies renouvelables, le jeune (22 ans) et dynamique gérant s'épanouit pleinement dans son travail et au contact de ses fidèles clients. "Je suis très attaché à la qualité de l’accueil de mes clients avec lesquels il est primordial d'établir une relation de confiance et de proximité", expose-t-il d'emblée.

Il faut dire qu'à l'agence nîmoise, qui est ouverte depuis 2013, tout est fait pour que le client se sente bien : coquet salon d'attente très cosy, coin détente pour les enfants, sans oublier le petit café offert par Pierre... Rien d'étonnant après cela que de très nombreux Nîmois fassent confiance au professionnalisme et à la discrétion d'Or en Cash pour revendre objets et bijoux en or, platine, argent ou en métal argenté...

Les objets sont finement expertisés par Pierre (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

La carte Mastercard Or en Cash : facilité et discrétion

Pour Pierre, la première étape consiste à expliquer au client les différentes étapes pour expertiser l’objet mis en vente, et ce en toute transparence : quelle est la qualité de l’or, quel est le poids de l’objet... Ceci fait, Pierre établit une estimation de l'objet et convient d'un prix d’achat avec le vendeur, selon le cours de l’or du jour indexé par la bourse de Londres. L'accord conclu, ne reste plus qu'à finaliser la transaction. "Selon la demande, nous réglons le vendeur soit par virement bancaire, soit par chèque ou via la carte Mastercard d’Or en Cash. Entièrement gratuite, cette carte permet de retirer de l'argent à un distributeur ou dans un bureau de tabac, d'effectuer des achats chez tous les commerçants du réseau Mastercard, en France comme à l'étranger, ou sur Internet. Elle permet aussi d'envoyer de l'argent partout dans le monde. Par la suite, elle peut-être recréditée par le titulaire et ne coûte que 1,50 euro par mois", détaille Pierre.

Le salon d'attente de la boutique, clair et cosy (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

L'or, un placement et une valeur sûrs

Chez Or en Cash, on vous reprend tous les bijoux cassés ou démodés dont vous n'avez plus l'utilité et qui dorment au fond d'un tiroir mais aussi ceux en plaqué or, en argent, en platine... Sans oublier la vaisselle en argent dont vous avez hérité d'une grand-tante et que vous n'imaginez pas sortir le dimanche pour le repas dominical, ni lustrer ad vitam æternam. À noter qu'Or en Cash ne remet pas en vente vos objets, ils sont fondus pour être recyclés.

Mais chez Or en Cash, en plus de pouvoir revendre vos objets vous pouvez aussi acheter de l'or sous forme de lingots, lingotins, pièces françaises et étrangères, ou des pièces en argent. Un investissement sûr et une épargne accessible à tous. Un placement d'autant plus séduisant que, de manière générale et quelques exceptions mises à part, l'or d'investissement et les pièces en argent, anciennes ou contemporaines, ne sont pas soumis à la TVA.

Les clients peuvent consulter un affichage informatif (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

30 euros le premier gramme d'or !

Pour revendre vos objets, vous devez vous munir de votre carte d'identité afin d'être enregistré sur le registre de police de l'établissement. Des dispositions réglementaires qui attestent de l'éthique de l'enseigne et préviennent toute tentative de revente d'objets volés ou à l'origine incertaine. Jusqu'au 20 octobre prochain Or en Cash fait une offre promotionnelle exceptionnelle en vous rachetant le premier gramme d'or au tarif de 30 euros (*). Sûrement l'occasion d'exhumer votre or qui dort et le transformer, tel un alchimiste des temps modernes, en bon argent sonnant et trébuchant. Et, en témoignent les commentaires élogieux collectés sur le livre d'or de la boutique, vous n'êtes pas à l'abri d'une bonne surprise...

Les métaux précieux passent au révélateur avant estimation de leur valeur (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Or en Cash s'engage dans les actions humanitaires

En vous rendant dans une boutique Or en Cash vous aurez l'occasion de faire une bonne action. Engagée dans des actions humanitaires, la société récupère gratuitement les anciennes radiographies médicales car elles contiennent une fine particule d'argent qui, une fois recyclée, lui permette de reverser l'intégralité des bénéfices à l'association Élevages sans frontières. En 3 ans presque 5 500€ ont déjà été reversés. En 2018, Or en Cash soutient l’opération « Les 1000 Perles du Togo ».

L’enjeu : permettre à plus de 600 familles togolaises d’améliorer leur alimentation et de générer des revenus en développant une activité durable d’élevage de pintades. Sur le site de l'association (elevagessansfrontieres.org) vous pouvez aussi directement faire un don comme une poule, un potager, un don d'arbres fruitiers, un lapin ou encore bien d'autres choses...

* Voir conditions dans votre agence.

Or en Cash. 58, bis Avenue Jean-Jaurès. 30900 Nîmes. Tél : 04 66 27 28 87. nimes@orencash.fr. Horaires d'ouverture : le lundi de 14h à 18h. Du mardi au vendredi de 9h15 à 12h et de 14 à 18h. Le samedi de 9h15 à12h. Sans rendez-vous.

Publireportage

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité