ActualitésPolitique

PAYS D’UZÈS Répondre aux besoins sociaux des familles

La Communauté de communes et la Caisse d’allocations familiales s’unissent pour améliorer l’accès au droit des familles dans le champ social.

La Caisse d’allocations familiales et le Pays d'Uzès souhaitent définir un plan pour permettre aux habitants d'accéder à leurs droits en matière sociale (Photo : Coralie Mollaret)

C’est un mariage sans que l’on sache exactement la nature du contrat…

Ce lundi, le président de la communauté de communes du Pays d'Uzès et la Caisse d’allocations familiales (CAF) ont annoncé leur volonté d’établir une Convention territoriale globale (CTG). Derrière ce terme un peu barbare se cache la volonté des partenaires de répondre au plus près aux besoins des familles sur les questions liés à leurs droits sociaux.

« Nous ne sommes pas des bleus ! Nous avons déjà rédigé ce type de contrat », relève le président, Jean-Luc Chapon. Dans le Gard, la CAF a déjà conventionné avec la Communauté de communes Cèze Cévennes. « Nous avons mis en place un bus itinérant sur l’accès aux droits », souligne François-Xavier Degoul, président du conseil d’administration de la CAF 30.

Organisme de droit privé, la Caisse verse 23 M€ de prestations sociales (RSA, Allocations de rentrée scolaire…) aux habitants du Pays d’Uzès et un peu plus d'1 M € en actions sociales. Une dernière dépense qu’elle opère « en toute autonomie (budget annuel de 80 M€, NDLR) », poursuit M. Degoul.

Un diagnostic…

D’ici l’été 2019, un plan d’action va être mis en place à destination des 32 communes du Pays d'Uzès. « Vendredi, nous avons organisé une réunion avec différents partenaires (Éducation nationale, le Département, diverses associations…) pour établir un diagnostic sur les besoins du territoire », insistent le président de la Communauté de communes, Jean-Luc Chapon, et sa directrice du pôle Enfance-Jeunesse, Corinne Castaud.

Le conseiller régional et maire de Fons-sur-Lussan, Fabrice Verdier, enfonce : « on aurait pu faire une convention en 15 jours… Mais ce n’est pas ce qui nous intéresse ! Par exemple, peut-être que notre territoire est davantage concerné par les problèmes de mobilité que par les logements insalubres…  À nous de répertorier les vrais problématiques de notre territoire. »

… Avant le plan d’action !

Le 6 novembre, une nouvelle réunion ira plus loin dans le recensement des besoins. Pour ce faire, trois tables rondes seront organisées : « accès au droit et au numérique », « animation et vie sociale » ainsi que « petite enfance, jeunesse et parentalité. »

D'ores et déjà, l’intercommunalité prévoit d’inscrire dans le futur plan : la Maison des ados (prévue pour fin 2019), une nouvelle crèche d’entreprise avec des horaires allant de 6h à 20h (prévue aussi pour 2019) et pourquoi pas, une Maison des services publics dans le plan. À suivre.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité