ActualitésPolitique

NÎMES Réunion publique ce mercredi sur la coulée verte

Ce mercredi, à 18h30, au centre Pierre Gamel, le Comité de quartier des Marronniers organise une réunion publique sur le projet de parc urbain de la Ville.

« Nous avons une chance unique d’avoir un projet extraordinaire mais vous êtes en train de faire un programme immobilier ! », avait lancé à la mairie le secrétaire du comité de quartier des Marronniers, Joël Gardes, opposé à la création de logement près du nouveau parc urbain (Photo : Coralie Mollaret)

Le projet est un vieux serpent de mer. Promis depuis des années par l’équipe du maire, Jean-Paul Fournier, le parc urbain des anciennes pépinières Pichon n’avait jusque-là pas abouti... 

En cause ? «Les difficiles négociations avec les héritiers d’Ernest Pichon, propriétaires de ces 14,5 hectares boisés en centre ville », expliquait il y a quelques mois l’adjointe en charge de l’urbanisme, Marie-Reine Delbos. 

La municipalité a décidé de lancer une procédure d'expropriation pour acquérir les terrains, après l’adoption d’une DUP (Déclaration d’utilité publique) au deuxième semestre 2018. Dès lors, une concertation a été lancée par la ville de Nîmes. Elle s'est déroulée jusqu'à septembre. 

C'est dans ce cadre que le comité de quartier des Marronniers organise une réunion publique mercredi soir, à partir de 18h30. « La Ville a organisé une série de trois ateliers pour réfléchir collectivement au projet de parc urbain sur le site des anciennes pépinières Pichon. Cette réunion publique sera l'occasion de partager avec vous leurs recommandations citoyennes... », indique le comité de quartier.

Lire aussiNÎMES Les logements de la coulée verte font débat

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

2 réactions sur “NÎMES Réunion publique ce mercredi sur la coulée verte”

  1. C’est la ville de Nîmes qui a organisé la réunion publique (pas le comité des Marronniers).
    La Ville de Nîmes avait organisé une série de 3 ateliers pour réfléchir collectivement au projet de parc urbain.
    Un panel mixte d’une trentaine de personnes a participé à ces ateliers. Ce panel était composé, pour un tiers des habitants, pour un tiers des membres d’instances participatives (comités de quartier et conseils citoyens) et pour un tiers des représentants associatifs.
    Le but de ces ateliers étant de recueillir des propositions collectives pour enrichir le projet, de faire un diagnostic, d’imaginer un scénario idéal et de formuler des recommandations pour le parc à venir.
    Le panel a présenté lors de cette réunion publique ses recommandations citoyennes…
    Parmi ses recommandations, il s’est prononcé de manière unanime contre l’idée de logements en bordure de la rue Quatrefages.
    Plusieurs raisons à cela : l’installation d’habitation serait contradictoire avec l’esprit ouvert, partagé et commun d’un parc public et aurait un impact négatif en termes d’emprise puisqu’à ce niveau le parc deviendrait un couloir. Ces logements fonctionneraient comme une barrière paysagère pour les riverains, risquerait, selon certains participants, d’aggraver le risque d’inondation…

Répondre à André FRANCISCO Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité