A la unePolitique

GILETS JAUNES Ambiance tendue devant la permanence de la députée Annie Chapelier

La députée Annie Chapelier, au milieu des gilets jaunes, devant sa permanence. Photo Tony Duret / Objectif Gard

En fin de matinée, après avoir été délogée de la sous-préfecture, une cinquantaine de gilets jaunes s’est rendue à la permanence d’Annie Chapelier.

Dialogue de sourds, ce mercredi midi, entre une députée de la majorité et des gilets jaunes qui « n’en peuvent plus », témoigne l’un des manifestants. En fin de matinée, les gilets jaunes alésiens réunis dans un premier temps devant les grilles de la préfecture, puis sur la place de la mairie, se sont ensuite rendus dans la permanence de la députée En Marche, avant de terminer la discussion sur le trottoir.

L’échange, assez décousu, n’a semble-t-il satisfait personne. « Ce n’est pas dans la rue Michelet qu’on va résoudre le problème social », lance Annie Chapelier. « Laissez-là, elle dit que des conneries », répond un gilet jaune. Dans des moments d’apaisement, la députée demande aux gilets jaunes de lui faire « des propositions afin de les faire remonter ». Certains sont partants. Un autre intervient : « Mais la réponse, c’est vous qui l’avez ! ». Annie Chapelier réplique : « C’est tout le monde qui l’a ».

Sur le trottoir de la rue Michelet, Annie Chapelier a également fait savoir aux manifestants qu’elle déplorait certaines de leurs méthodes : « Je suis choquée par les gilets jaunes qui bloquent et par les casseurs ». Réponse des gilets jaunes : « On crie au secours, là ! Le peuple n’en peut plus. On n’a plus confiance », explique une jeune femme avant de retourner devant les grilles de la sous-préfecture.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité