ActualitésSociété

LUNDI SANTÉ Le diabète s’explique et se comprend en famille

Un dépistage est prévu dans le hall du CHU de Nîmes le jeudi 14 novembre de 9h à 16h.

Le hall du CHU de Nîmes où auront lieu le déspistage et les discussions (Photo Anthony Maurin).

Le diabète est une pathologie de plus en plus fréquente que ce soit le diabète de type 1 survenant tôt dans la vie, dans l’enfance ou l’adolescence, dont le traitement immédiat nécessite des injections d’insuline ou le diabète de type 2 qui survient plus tard dans la vie vers la quarantaine ou cinquantaine, dont le traitement au départ   fait appel à des comprimés mais avec passage à l’insuline chez 20% des patients, en particuliers chez les diabétiques âgés.

En France environ 5 % de la population est diabétique soit 3,5 millions de personnes. Reportant dans le Gard ce chiffre, cela représente environ 40 000 personnes diabétiques dont 10 000 traitées par l’insuline. La maladie nécessite une prise en charge régulière par le patient mais aussi par son entourage d’où le thème choisi cette année.

Il s’agit d’une maladie chronique et le patient doit pouvoir bénéficier d’une éducation thérapeutique pour être acteur et au centre de sa maladie. Cette éducation thérapeutique est indispensable chez les parents des jeunes patients mais aussi chez les apparentés (conjoints et enfants) des diabétiques plus âgés.

Comprendre, c'est aider

Environ 700 000 personnes sont diabétiques en France sans le savoir et un test simple sans traumatisme permet de dépister ce risque, il sera proposé sur tous les sites du Gard jeudi. Seul ce test est validé par la communauté médicale actuellement pour le dépistage de la maladie.

La notion d’aidant dans la prise en charge d’une maladie chronique à fait son chemin en France et le diabète est un parfait exemple de la participation de la famille dans l’aide à la prise en charge de la maladie. En effet, la famille aide à l’acceptation de la maladie, mais aussi   au quotidien de la vie d’un diabétique avec le  suivi d’une alimentation équilibrée, la mise en place d’une activité physique, le contrôle des glycémies capillaires, et du suivi médical. La maladie impacte donc toute la famille et il est indispensable de l’associer à toutes les actions d’éducation thérapeutique.

(Photo libre de droit).

Ce jeudi au CHU de Nîmes Carémeau, des stands seront présents. Professionnels de santé et l’AFD 30, association de patients, CPAM , Nîmes Sport et Santé, et le P’tit Resto de la Mutualité Française Occitanie vous parleront du diabète.

De son côté, l'AFD 30 sera présente au Centre Hospitalier Alès Cévennes mais aussi sur le marché d’Uzès, et dans les Halles de l’abbaye d’Alès, Clinique Kennedy et Clinique Valdegour, Clinique des Oliviers à Gallargues le Montueux pour informer des risques de cette maladie.

Enfin, comme chaque année, l’Association des Diabétiques du Gard organise samedi 16 novembre prochain de 9h à 13h un Forum diabète (accès gratuit) à la Maison des professions libérales de Nîmes au 85 Allée Norbert Wiener. " Vivre avec un diabétique " , " Les pompes à insuline et les nouvelles technologies et la télésanté " , " Manger en pleine conscience ", " diabète et travail ", seront les principaux thèmes abordés.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité