Politique

MUNICIPALES Les communistes réagissent à la candidature du maire de Nîmes

Vincent Bouget, secrétaire départemental du PCF du Gard et chef de file pour les municipales nîmoises de 2020 (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le chef de file du Parti communiste pour les Municipales, Vincent Bouget, tacle la gestion de la Droite au pouvoir depuis 2001 à Nîmes. 

Ce samedi, Jean-Paul Fournier a annoncé sa candidature à un quatrième mandat. « Un faux suspense », rétorque le chef de file communiste pour les municipales nîmoises de 2020, Vincent Bouget. Sur fond « de guerre fratricide » avec son ex-allié centriste et président de Nîmes métropole, Yvan Lachaud, « la Ville et l’Agglo ont oublié la réalité quotidienne de leurs quartiers. »

Et de fustiger « le tout-tourisme » et « quelques réalisations de prestige » qui n’ont pas, selon le lui, endiguer « les inégalités, le retard dans le développement économique. » Aujourd’hui, la Gauche travaille à l’union : « Il est temps d’écrire une nouvelle page de l’histoire de notre ville et de notre Agglo. »

Une page pour «  mener des politiques novatrices avec tous les habitants et s’inscrire concrètement et résolument dans la transition écologique, tout en travaillant avec le monde associatif et les comités de quartiers. » Une « ambition collective » en « nous mettant à la hauteur des enjeux sociaux, environnementaux et démocratiques de notre temps. »

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

3 réactions sur “MUNICIPALES Les communistes réagissent à la candidature du maire de Nîmes”

  1. Vincent BOUGET n’a pas tort sur tout.
    Oui, Nîmes avec le duo Fournier- Lachaud aux commandes depuis des décennies n’est pas au top économiquement, socialement, écologiquement. Notre ville est pauvre en tout.
    Il faut quand même souligner que les années « rouges » avec les communistes au pouvoir ont plombé les choses lorsqu’il fallait se remettre en question au bon moment. Bref, nous sommes au 21e siècle.
    Alors Fournier ou Lachaud ou la gauche … Nîmes et les Nîmois ont donné, alors pourquoi ne pas essayer le bon sens, celui du courage d’agir avec le Rassemblement des Nîmois autour de Yoann Gillet ?

    1. lorsque les communistes étaient aux commandes de la mairie le mode de fonctionnement des finances était contrôlé
      par le préfet .nous ne parlions pas de décentralisation… la ville ne Nîmes soumettait un budget. le gouvernement de l’époque était de droite ..sa aide à comprendre certaines choses .lorsque bouquets est arrivé il pouvait emprunter et bénéficier de « la décentralisation « . nous lui devons une partie de notre endettement…emprunts différés …

  2. « pourquoi ne pas essayer le bon sens » …près de chez vous ?
    Yoann Gillet travaille pour le Crédit Agricole ? C’est nouveau, ça vient de sortir, mais finalement ce n’est pas si étonnant que ça. Merci de nous l’avoir appris Monsieur Jacob.

Répondre à gépé Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité