A la uneFaits Divers

GRAU-DU-ROI De nouvelles investigations en cours pour les trois disparus en mer

Cela fait maintenant 25 jours qu'une mère de famille, son fils de 13 ans et le conducteur d'un jet-ski ont disparu lors d'une promenade en mer.

De nouvelles investigations sont actuellement menées pour tenter de retrouver les trois disparus. Elles portent sur l'études des courants marins et la téléphonie.

"Des experts étudient les courants maritimes au large du Grau-du-Roi et de la Grande-Motte le jour des disparitions des trois personnes, c'est à dire le 28 décembre 2019, pour essayer de comprendre où ils ont pu échouer", affirme ce lundi 20 janvier une source proche de l'enquête.

"De plus la téléphonie est étudiée auprès des opérateurs pour savoir si les téléphones qui n'émettent plus depuis le 28 décembre ont été éteints manuellement ou si les portables ont également coulé après une noyade", poursuit la même source. Des vérifications téléphoniques qui devraient rapidement donner plus de précisions sur la circonstances des disparitions.

Des investigations poussées sont donc en cours de réalisation. On peut dire que les militaires multiplient les actes d'enquête pour apporter des réponses aux familles des disparus. Dans ce dossier l'inquiétude grimpe au fil du temps, cela fait maintenant 25 jours que les recherches ont été déclenchées.

Ayoub Ziane, conducteur du Jet-ski disparu en mer le 28 décembre dernier (Photo : DR)

Joséphine Rodriguez, 42 ans et son fils Mike, âgé de 13 ans (voir photo ci-dessus), sont introuvables depuis le samedi 28 décembre en fin d'après-midi. Ils étaient les passagers du scooter des mers piloté par Ayoub Ziane, 24 ans, lui aussi disparu depuis (voir photo ci-dessus). Ils étaient partis en mer pour essayer un jet-ski que l'homme, un père de famille, mécanicien, avait réparé quelques jours auparavant.

On sait que le trio a été aperçu en train "de prendre la mer à 16h30 le 28 décembre. Ils étaient dans le canal et se sont dirigés en direction de la Grand-Motte'", poursuit notre source. Depuis plus rien, le jet-ski et les trois personnes n'ont pas été repérés malgré un quadrillage minutieux du secteur et des survols aériens de la gendarmerie sur près de 30 kilomètres de côtes. Un bateau équipé d'un puissant sonar de la Marine nationale est même venu sonder des points précis sans succès jusqu'à aujourd'hui.

 

 

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

3 réactions sur “GRAU-DU-ROI De nouvelles investigations en cours pour les trois disparus en mer”

  1. « Des experts étudient les courants maritimes au large du Grau-du-Roi et de la Grande-Motte le jour des disparitions des trois personnes, c’est à dire le 28 décembre 2019, pour essayer de comprendre où ils ont pu échouer »
    A cette date , courant de 2-3 Nds vers le large ligne Séte Martigues , dérive estimée de 60 mn au dimanche en milieu d’am…
    Survie possible de quelques heures ( 3-6h) dans cette eau de nuit…
    Le cycle de « retour  » dans cette zone est de 250-300 jours…

  2. Déjà pourquoi en cette période, être partis à 16h30? pourquoi avec le gosse? pour faire un essai d’un scooter qu’il avait réparé? que de risques inutiles! pourtant les recherches, il y avait des avions, hélico, et bâteaux,

  3. « si les téléphones qui n’émettent plus depuis le 28 décembre ont été éteints manuellement ou si les portables ont également coulé après une noyade » En sortie Jet , les gsm surement en « boite à gants » (coté droit poste pilote) relativement étanche et non portés sous le gilet de sécurité ou la combinaison.

Répondre à Luck Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité