A la uneActualitésEconomie

LE 7H50 de Julie Valette (Amazon France) : « Le Gard présente un certain nombre d’atouts »

Julie Valette, responsable de la communication d’Amazon Logistique France au centre de l'image. Photo DR Amazon

Rare dans les médias, Amazon France a accepté de répondre à Objectif Gard sur le projet de Fournès qui fait polémique dans le département. C'est par la voix de Julie Valette, responsable de la communication d’Amazon logistique France que l'acteur économique mondial a répondu à toutes nos questions. 

Objectif Gard : Que représente l’entreprise Amazon aujourd’hui en France ?

Julie Valette : La France est essentielle à Amazon. Depuis deux décennies, nous avons noué une relation forte avec des dizaines de millions de clients qui nous font confiance au quotidien. Pour mieux les servir, nous avons investi plus de 6,8 milliards d’euros dans nos activités françaises depuis 2010. Grâce à ces investissements, Amazon est désormais profondément ancré dans le paysage économique français et compte plus de 20 sites logistiques de différents types et tailles dont six centres de distribution où sont réceptionnées les marchandises et préparées les commandes, quatre centres de tri qui classent les commandes et les regroupent par destination finale et 11 agences de livraison du "dernier kilomètre" qui permettent d’acheminer les commandes jusqu’à nos clients. Notre contribution à l’emploi et à l’investissement en France est importante et les engagements que nous avons pris pour la protection de l’environnement font également partie des éléments qui définissent Amazon, notamment pour atteindre la neutralité carbone pour toutes nos activités dès 2040, soit 10 ans avant la date prévue par les accords de Paris.

Comment cela se traduit-il en matière d’économie, de salariés, d’activités, etc. ?  

Depuis plusieurs années, Amazon est devenu l’un des principaux créateurs d’emplois en France. En trois ans, nous avons plus que doublé nos effectifs et comptons à ce jour plus de 9 300 collaborateurs en CDI. À ces emplois directs s’ajoutent des dizaines de milliers d’emplois indirects, créés en France grâce à l’activité d’Amazon. Selon l’institut Keystone, les entreprises qui font partie de notre chaîne d’approvisionnement – notamment dans les secteurs de la construction, des services aux entreprises – ont créé plus de 13 000 emplois supplémentaires en France. Par ailleurs, les PME et les entrepreneurs qui recourent à nos technologies, à nos services et à notre réseau logistique pour développer leur activité, notamment en vendant leurs produits sur nos places de marché en ligne, ont créé plus de 10 000 emplois supplémentaires. Au total, Amazon est ainsi à l’origine de plus de 30 000 emplois répartis sur l’ensemble du territoire Français.

Vous avez révolutionné la consommation en ligne. Quelle est votre stratégie de développement dans les mois et les années à venir ?

Le secteur du e-ecommerce et de la e-logistique sont en croissance. C’est pourquoi, comme d’autres entreprises, nous étudions régulièrement des opportunités pour développer nos capacités, afin de fluidifier notre chaîne logistique. Contrairement à ce qu’on imagine souvent, la logistique appliquée au e-commerce contribue de manière positive à la réduction des émissions de CO2 et au trafic, car en optimisant et en massifiant les processus de livraisons elles permettent d’éviter de nombreux kilomètres.

Parallèlement, nous avons pris des engagements ambitieux en matière environnementale, pour atteindre zéro émission carbone pour toutes nos activités dès 2040. Cela passe notamment par la co-fondation du Climate Pledge avec Global Optimism – auquel plusieurs grandes entreprises se sont jointes récemment dont Verizon, Infosys et Reckitt Benckiser.

Notre engagement passe par le recours renforcé aux énergies renouvelables (100% d’ici 2030), une commande historique de 100 000 véhicules électriques, des efforts de reforestation, etc. Notre stratégie de développement intègre bien sûr cet objectif de neutralité carbone et les bâtiments que nous développons sont de haute qualité au plan environnemental.

Est-ce que la crise liée au coronavirus aura des répercussions sur cette stratégie ?

Il est encore trop tôt pour le dire mais il est évident que l'impact de la crise sanitaire mondiale à laquelle toutes les entreprises sont confrontées sera potentiellement important. Elle a toutefois montré l’importance du e-commerce pour les Français et une fois de plus, la complémentarité de ce dernier avec le commerce traditionnel. Cette crise a également encouragé de nouvelles habitudes de consommation et renforcé l’envie de consommer local, en favorisant les circuits courts et en privilégiant les producteurs locaux.

Une tendance constatée par de nombreux commerçants parmi les 10 000 TPE et PME françaises qui vendent sur Amazon, tels que la boucherie Maison Victor à Montélimar, le primeur Prince de Bretagne, le chocolatier Chevaliers d’Argouges, les maisons de foie gras Cellier du Périgord et Ducs de Gascogne. Nous sommes fiers, grâce aux milliers de collaborateurs, vendeurs et partenaires d’Amazon qui sont restés mobilisés et ont une fois de plus fait travail formidable, d’avoir participé à la chaîne d’approvisionnement des Français en leur fournissant un service essentiel durant cette période sans précédent.

Plus localement, un projet de centre de tri dans le Gard doit voir les jours. Pouvez-vous nous présenter des projets de ce type ?

Le développement d’un site logistique est un projet long et complexe qui évolue pour permettre de s’intégrer de façon positive dans les territoires. On parle souvent de nos projets et je vous remercie de nous donner la possibilité de clarifier certains points. En France, nous opérons plusieurs types de sites : des centres de distribution d’une surface relativement importance (90 000 m2 ou plus, et plusieurs milliers de collaborateurs en CDI), des centres de tri de taille plus moyenne (environ 30 000 m2, et environ 200 collaborateurs en CDI) et des agences de livraison de taille plus petites (environ 8 000 m2, et en moyenne 80 collaborateurs en CDI).

En période de forte activité, comme dans de nombreuses autres entreprises, les effectifs peuvent doubler pour répondre à l’augmentation de la demande et nous proposons des opportunités de travail en intérim, notamment à la période des fêtes de fin d’année. Par ailleurs, ces sites entraînent de nombreux emplois indirects localement (sociétés de sécurité, de nettoyage, restauration, transporteurs et livreurs…). Tous nos sites sont développés avec la volonté d'une intégration harmonieuse dans les territoires et intègrent les dernières avancées en termes d'efficacité énergétique et d'utilisation responsable des ressources : intégration paysagère, plantation d’arbres, éclairage LED, dispositif de traitement et de ré-infiltration des eaux de pluie, bornes pour véhicules électriques, panneaux solaires…  La qualité environnementale des sites que nous développons s’intègre à notre objectif de neutralité carbone. L’exemple récent de notre site de Senlis, certifié Very Good par BREEAM, l’organisme leader mondial de l'évaluation environnementale va pleinement en ce sens.

Le projet de Fournès a obtenu un permis de construire et une autorisation environnementale de l’État. Mais il est suspendu en raison des multiples recours administratifs. Avez-vous bon espoir d’arriver au bout du projet ?

Comme je le mentionnais, nous étudions régulièrement des opportunités pour développer nos capacités en Europe et en France, la région du Gard présente un certain nombre d’atouts pour mieux servir les clients dans la région. Plusieurs entreprises de logistique y sont d’ailleurs actives. Cependant nous n’avons pas de projet à annoncer aujourd’hui. Le développement d’un site logistique est un projet complexe qui se fait sur le long terme, et qui requiert de passer par différentes étapes : adaptation à l’environnement local, concertation avec les acteurs locaux, délais des procédures administratives, enquêtes publiques, information des partenaires sociaux de l’entreprise, pour n’en citer que quelques-unes.

Par respect pour les différentes parties prenantes et comme c’est le cas pour toutes les entreprises, nous ne pouvons rien confirmer ou infirmer avant un certain stade de maturité du projet. Etant donné la complexité d’un projet de construction nous travaillons avec des experts de l’immobilier commercial et tous les projets qui sont mis en œuvre respectent l’ensemble des procédures administratives applicables en France. À tout moment l’ensemble des documents d’information relatifs aux projets développés sont d’ailleurs publics et disponibles, notamment les études d’impact, déclarations réglementaires, enquêtes publiques, nombre d’emplois envisagés, etc.

Comprenez-vous les réticences locales ? Que pouvez-vous répondre aux associations inquiètes ?

Nous les entendons bien évidemment, et j’espère que tout ce que nous avons évoqué précédemment répondra à leurs interrogations, qu’elles soient sur l’environnement et les sites que nous construisons ou les emplois que nous générons localement. Nous invitons toute personne désireuse de comprendre notre activité à découvrir les témoignages de nos collaborateurs, dont 7 sur 10 recommandent l’entreprise à leurs proches, à écouter les avis d’élus et d’entreprises partenaires, qui bénéficient de la présence d’Amazon sur leur territoire et peuvent témoigner des opportunités qui en découlent, ou à consulter plus en détail nos engagements en matière environnementale (sur le lien ICI).

Propos recueillis par Abdel Samari

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

1 commentaire sur “LE 7H50 de Julie Valette (Amazon France) : « Le Gard présente un certain nombre d’atouts »”

  1. « La France est essentielle à Amazon.La France est essentielle à Amazon. »
    Oui mais Amazon n’est pas utile à la France, ni d’ailleurs aux autres pays, qui n’ont pas besoin de nouveaux négriers. Que Monsieur Bezos aille se faire voir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité