Actualités

ROCHEFORT-DU-GARD Sapeurs-pompiers et gendarmes profitent des équipements du centre de loisirs Les Cigales

Cette convention, existant depuis 2013, a été renouvelée cette année entre le SIDSCAVAR, les sapeurs-pompiers des Angles et les gendarmes de Rochefort-du-Gard. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Le centre de loisirs Les Cigales accueille les enfants du canton mais pas seulement. Lorsque la jeunesse a quitté le site, les sapeurs-pompiers des Angles et les gendarmes de Rochefort-du-Gard viennent bénéficier des infrastructures. Souvent en fin de journée ou tôt le matin. En échange, ils peuvent mener des actions pédagogiques auprès des enfants.

Ce procédé est matérialisé par une convention, signée pour la 8e fois cette année par le SIDSCAVAR (Syndicat intercommunal pour le développement social des cantons de Villeneuve-lez-Avignon et de Roquemaure) et par les forces de sécurité et de secours. Depuis le 1er juillet, les sapeurs-pompiers se rendent souvent le soir à la piscine de la base de loisirs pour leurs entraînements. "Ça permet d'entretenir notre condition physique ou aussi de s'entraîner pour devenir sapeur-pompier professionnel puisque le concours prévoit une épreuve de natation", développe le lieutenant Nicolas Nadal, chef de centre des Angles. Ils sont entre 6 et 8 à venir à chaque créneau.

Pour les gendarmes, il s'agit aussi d'utiliser les salles : "On profite d'utiliser des salles de réunion lors de grandes interventions", ajoute l'adjudant Stéphane Imbert de la brigade de Rochefort-du-Gard. La convention prévoit un bénéfice dans les deux sens puisque pompiers et gendarmes peuvent mener des actions auprès de la jeunesse. "Une action avait déjà été menée il y a deux-trois ans avec les pompiers", se remémore Farès Orcet, président du SIDSCAVAR. Pourquoi pas une journée citoyenne ou un atelier avec les gestes qui sauvent ? "Quelques années plus tard, on peut retrouver les enfants dans la caserne. Ça éveille des vocations", poursuit le lieutenant Nicolas Nadal.

Farès Orcet voit aussi dans cette présence une sécurité supplémentaire pour le site : "Ça peut être dissuasif cette occupation quasi constante. Ça évite que des personnes s'introduisent illégalement sur la base de loisirs et qu'il y ait des dégradations."

Autre atout de la convention : le reconnaissance du lieu par les sapeurs-pompiers et les gendarmes. En cas d'incendie ou d'évacuation, ils ont une idée bien construite des points de rassemblement et du parcours à suivre pour les enfants...

Marie Meunier

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité