A la uneActualités

CORONAVIRUS Pourquoi le Gard n’est-il pas en alerte renforcée ?

Photo d'illustration

Ce jeudi soir, le ministre de la Santé, Olivier Veran, a fait le point sur la situation du coronavirus en France. "La situation sanitaire continue, hélas, de se dégrader en France comme dans d'autres pays", a-t-il indiqué. Plusieurs villes et agglomérations sont concernées par de nouvelles restrictions. Mais pas Nîmes, ni le Gard. Pour le moment...

C'est une habitude depuis le mois de septembre, Olivier Véran organise une conférence de presse hebdomadaire pour faire le point sur la situation de la pandémie de covid-19. Le ministre de la Santé a annoncé que plusieurs villes changeaient de catégorie d'alerte en raison d'une circulation plus active du virus et de plus en plus de personnes ayant contracté la covid-19. C'est le cas notamment de Lille, Grenoble, Lyon et Saint-Étienne qui basculeront à compter de samedi matin en "zone d'alerte maximale" et devront donc fermer tous les bars et se soumettre aux nouvelles mesures dans les restaurants comme c'est déjà le cas à Paris, Aix-Marseille et à la Guadeloupe.

Nos voisins de l'Occitanie Toulouse et Montpellier pourraient connaître le même sort lundi prochain, en fonction de l'évolution de la situation ces prochains jours. Concernant le Gard, les chiffres accessibles sur Santé publique France montrent un taux d'incidence au 7 octobre 2020 de 127,5 pour 100 000 habitants. Très précisément le même chiffre à l'heure actuelle que nos voisins héraultais. Rappelons que le niveau "d'alerte renforcée" est activé quand le nombre de cas est de 150 pour 100 000 habitants. Les mesures sont encore plus strictes avec par exemple la fermeture des bars à 22h.

Mais ce qui semble, pour le moment, être légèrement favorable à Nîmes et au Gard, c'est le taux d'incidence sur les personnes vulnérables ainsi que le taux d'occupation des lits de réanimation liée à la covid. Selon nos informations, il serait de moins de 20% pour le moment au CHU de Nîmes. Mais avec 26 cas positifs enregistrés en 24h pour 238 personnes testées. Et un nombre d'hospitalisation à 84 dont 23 en réanimation à l'heure actuelle. Il y a malheureusement des risques que la situation évolue négativement dans les prochains jours...

À suivre : Claude Rols, directeur de la délégation départementale de l'ARS Occitanie, fera un point détaillé sur la situation liée au coronavirus dans le Gard, demain matin à 7H50 sur Objectif Gard.

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité