ActualitésPolitique

VAUVERT La Ville révise son Plan local d’urbanisme et vote le budget de « la force tranquille »

Le conseil municipal de Vauvert s'est réuni ce mardi pour voter le budget 2021. (Photo Boris Boutet)

Ce mardi, le conseil municipal de Vauvert débattait du budget 2021 et de l'opportunité de lancer une seconde révision générale du Plan local d'urbanisme. 

"La force tranquille". Alors que l'opposition lui reprochait une mauvaise gestion des finances communales "propre aux mairies socialistes", le maire Jean Denat a repris le slogan utilisé par François Mitterrand lors de la campagne présidentielle 1981 pour qualifier son budget voté à la majorité. Une formule déclinée 35 ans plus tard - et il faut le dire avec beaucoup moins de succès -  par son (ex)-ami, Manuel Valls.

Loin de voir dans la présentation du budget 2021, dont la section investissement avoisine les 7 M€ pour 16,2 M€ de fonctionnement, "la force tranquille" avancée par Jean Denat, son opposant Jean-Louis Meizonnet s'est inquiété de la situation financière de la commune. "La dette se creuse, s'est-il alerté. Si encore Vauvert bougeait, on pourrait s'en accommoder, mais les investissements sont très largement inférieurs aux communes de la même strate. Quant au budget des festivités, il augmente de 45% alors même que l'on ne sait rien du contexte sanitaire de cet été. Les promesses rendent les enfants heureux, mais les Vauverdois ne sont pas des enfants. La situation exige que vous vous métiez au travail. " 

Amnésie et yoga

Jamais avare de bons mots, le maire a quant à lui invité ce dernier à se "mettre au yoga" et s'est demandé s'il ne souffrait pas "d'amnésie". "Vous dîtes que Vauvert ne bouge pas ? Sortez, et vous verrez qu'on avance dans tous les domaines, a-t-il poursuivi. Comparaison n'est pas toujours raison : vous nous comparez avec des villes qui n'ont pas du tout les mêmes moyens que nous. Nous sommes une ville pauvre et nous devons la gérer à l'euro près. Nous cherchons à la rendre plus riche mais cela va prendre du temps. Le premier mandat a permis de mettre les fondations, nous posons désormais les premiers cairons. Quant aux festivités, il nous faut bien préparer la saison. Budgéter n'est pas nécessairement dépenser."

Plus tôt dans la séance, la première adjointe, Katy Guyot, a présenté le projet de pôle d'échange multimodal dont le démarrage des travaux est prévu pour 2022. "Le maître d'œuvre, qui a travaillé sur des projets similaires à Vergèze et Baillargues, travaille sur plusieurs scénarios qui seront présentés en conseil municipal cet été", a-t-elle notamment projeté.

Le PLU bientôt révisé

Pour conclure la soirée, Jean Denat a fait voter la prescription à la révision générale du Plan local d'urbanisme, censé dessiner les contours de la commune en la matière, ce qui n'était plus arrivé depuis 2010. "Aujourd'hui, c'est la première d'un processus qui doit durer environ trois ans et inclure une large consultation", a-t-il expliqué avant d'en détailler les grandes lignes.

Parmi ses priorités, la maîtrise du risque d'inondations, le développement du territoire en assurant la mixité sociale, la préservation de l'environnement, du paysage et du patrimoine ou encore la valorisation de l'histoire locale. Pour illustrer sa "force tranquille" ?

Boris Boutet

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité