ActualitésFaits Divers

BAGNOLS/CÈZE Feux de conteneurs : l’électricité et le gaz rétablis avenue Alphonse-Daudet

Une quinzaine de feux de conteneurs s'est déclarée avenue Alphonse-Daudet, à Bagnols-sur-Cèze, dans la nuit du samedi 3 au dimanche 4 avril. (photo R.M.)

Le week-end de Pâques a été chaud sur l’avenue Alphonse-Daudet à Bagnols/Cèze. Dans la nuit de samedi à dimanche, vers 3 heures du matin, une quinzaine de conteneurs ont été incendiée sur six zones de stockage. Pas de blessé à déplorer mais le gaz et l’électricité ont été coupés une bonne partie de la journée de dimanche.

« Y en a marre que toutes les poubelles brûlent. On n’a pas eu de dégât mais un voisin à côté a son mur de jardin qui a été endommagé », déplore un habitant du quartier. Plusieurs habitants ont été évacués le temps que les pompiers éteignent les différents feux et ont pu rapidement regagner leur domicile. Un véhicule à proximité a aussi été déplacé.

Toute la journée de dimanche, « beaucoup de monde a été mobilisé », indique le premier adjoint, Maxime Couston, qui s’est rendu à la première heure sur les lieux du sinistre avec l’élu d’astreinte, Christian Suau. 280 foyers ont été privés de gaz jusqu'à 21h dimanche. "Deux branchements ont pris feu, il a fallu couper le robinet en amont du réseau le temps de déconnecter les deux branchements", explique-t-on à GRDF. Du côté d'Enedis, on a dû aussi couper l'électricité dans une cinquantaine de foyers : "On a coupé vers 7h30 du matin. On a réparé provisoirement et l'électricité a été rétablie à 14h30. Mais il va falloir refaire les raccordements et les canalisations en définitif. Une entreprise s'en chargera en début de semaine."

Les services techniques de la Ville ont aussi fait leur possible pour nettoyer la zone, malgré leur petit effectif en ce week-end férié. Mardi matin, la société Nicollin passera le karcher pour décaper le plastique des conteneurs qui a fondu au sol, indique le premier adjoint.

« Cela aurait pu avoir des conséquences très graves »

Il poursuit : « Cela aurait pu avoir des conséquences très graves, on a frôlé la catastrophe. […] Cela aurait pu se propager à la pinède surtout avec le gros mistral qu’il y avait. Un mur d’un propriétaire a noirci, des branches ont commencé à brûler. Imaginez que ça aille jusqu’aux maisons. »

Début janvier déjà, six voitures avaient brûlé sur le cours Ladroit, suite à la propagation d’un feu de conteneurs. « Ces faits de vandalisme mettent les élus à pied d’œuvre. La police va ouvrir une enquête », indique Maxime Couston. La mairie comme plusieurs riverains vont porter plainte et faire marcher leur assurance.

Quant au maire, Jean-Yves Chapelet, il a réagi vivement sur Facebook en qualifiant les faits de "graves violences urbaines" qui s'inscrivent "dans un contexte particulier, de descentes et saisies de drogue, d'installation de caméras à des points stratégiques de nos quartiers". Le premier magistrat ajoute : "J’apporte mon soutien aux habitants et proches riverains et tiens à dire aux criminels auteurs de ces faits que rien ne nous fera reculer et que nous n’accepterons aucune fausse excuse."

Marie Meunier

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité