A la uneActualitésCultureEconomieEnvironnementGardPatrimoinePolitiqueVidéo

FAIT DU JOUR VIDÉO Le président du Pont du Gard, Patrick Malavieille : « Chaque week-end, nous attendons 25 000 personnes »

Patrick Malavieille, maire de La Grand Combe et président du site du Pont du Gard (Photo : Romain Cura)
Patrick Malavieille, maire de La Grand Combe et président du site du Pont du Gard (Photo : Romain Cura)

Le Pont du Gard retrouve des couleurs après deux années de crise sanitaire. Selon la direction du site, entre 20 0000 à 25 0000 personnes sont attendues chaque week-end de cette période estivale. L’ambition : renouer avec la fréquentation habituelle, s’établissant à 800 000 visiteurs annuels. 

Si le débit du Gardon peut parfois ralentir en cette période de sécheresse, ce n’est pas le cas de celui des touristes du Pont du Gard. La saison qui démarre offre le retour des va-et-vient des visiteurs, sous l’œil ravit du président du site, Patrick Malavieille. Après deux années de crise sanitaire, « nous revenons à une jauge qui permet de bien fonctionner. Hors période de crise sanitaire, le site accueille 800 000 personnes par an, le plus gros de la fréquentation s’opère sur les mois de mai, juin, juillet, août et septembre », commente l’élu communiste. 

Ce retour des touristes est placé sous le signe d’une nouvelle grille tarifaire. Désormais, chaque voiture (qu’importe le nombre de passager, NDLR) s’acquitte d’une entrée à 9 €. Le conducteur a ensuite 15 jours pour transformer son ticket de parking en abonnement annuel sur le site Internet de l’EPCC (Établissement public de coopération culturelle). Depuis la mise en place de ces nouveaux tarifs, 5 000 voitures se sont enregistrées. Pour inciter les visiteurs à venir, le site propose un spectacle de sons et lumières à partir de 22h30 et une dégustation de vins (tous les mercredis jusqu’au 17 août).  

Le retour des touristes est également synonyme de vigilance, notamment en raison du risque incendie auquel le Gard est particulièrement sujet. Pour rappel, les barbecues sont strictement interdis. Une vingtaine d’agents de sécurité circule en permanence pour veiller au respect des règles sur le site. Un site qui, en 2025, fêtera son 40e anniversaire de classement à l’Unesco, un label recensant le patrimoine universel de l’humanité.  

Coralie Mollaret 

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité