A la une
Publié il y a 6 ans - Mise à jour le 19.11.2016 - thierry-allard - 3 min  - vu 286 fois

BAGNOLS Législatives : le PS présente ses candidats "dans une dynamique de rassemblement de la gauche"

Catherine Eysseric et Louis Donnet, candidate et suppléant du PS aux législatives pour la troisième circonscription du Gard (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le Parti socialiste sort du bois : au lendemain de la date butoir du dépôt des candidatures à l’investiture socialiste pour les législatives de juin prochain, la troisième circonscription connaît désormais ses (très, très) probables candidats.

Il s’agit de la conseillère régionale et adjointe Bagnolaise Catherine Eysseric (50 ans), suppléée par le maire de Domazan et tout frais président du Pays Uzège Pont du Gard Louis Donnet (52 ans), non encarté mais qui se dit « de centre gauche ». Tous deux travaillent dans le nucléaire, à Marcoule.

« Le PS est au coeur de la gauche »

Ils ne sont pour l’heure que candidats à l’investiture socialiste, puisque ce sont les militants qui trancheront les 8 et 9 décembre prochains. Mais le suspense ne devrait pas vraiment les empêcher de dormir, puisqu’aucun autre candidat ne s’est a priori déclaré sur une circonscription que le PS réserve aux femmes, ce qui diminue drastiquement les candidatures possibles.

A l’heure d’évoquer les raisons qui l’ont poussé à candidater, Catherine Eysseric évoque son « combat pour les valeurs de justice sociale, l’humanisme et pour faire barrage aux idées trop conservatrices et au FN » mais aussi son « attachement à (son) territoire et à la France. »

Certes, mais entre une probable candidature du mouvement de Jean-Luc Mélenchon, une encore plus probable de Patrice Prat, le sortant ex-PS, et des communistes qui, s’ils appellent au rassemblement et se disent ouverts à la discussion avec Patrice Prat, ont leurs candidats sur la ligne de départ, il risque fort de ne pas y avoir de place pour tout le monde, sur une circonscription où le vote FN est déjà très haut. « Il y a un processus de désignation et de convergence des forces de gauche », répond Catherine Eysseric, qui affirme que « le PS est dans une dynamique de rassemblement de la gauche, il est au coeur de la gauche. »  L’adjoint Bagnolais Vincent Poutier, représentant de la section Bagnols ville, souligne quant à lui que « la section a appelé de ses voeux une candidature PS, on reste la colonne vertébrale des forces de gauche. »

« Juin, c’est encore loin »

« La porte est ouverte », poursuit Catherine Eysseric, encore suppléante pour quelques mois de… Patrice Prat : « je n’ai pas de souci à dialoguer avec lui, on va attendre sa candidature officielle, on se rencontrera et on discutera. » Une discussion que la candidate compte également mener avec les communistes : « on espère qu’il y aura un rassemblement, il faut définir le projet dans lequel ce rassemblement doit se faire, c’est ce travail là qui nous attend. » Un travail qui risque fort de s’apparenter aux douze travaux d’Hercule, tant le divorce semble consommé entre les communistes et le PS.

Le fait que Catherine Eysseric — qui « attend de voir le paysage » pour se positionner en vue de la primaire — ne se désolidarise « en aucun cas du bon bilan de ce quinquennat même s’il y a un droit d’inventaire » ne devrait pas aider à briser la glace avec les communistes, même si la candidate rappelle qu’elle travaille avec eux dans la majorité régionale. Quant à la possibilité de voir la gauche partir en ordre plus atomisé que dispersé, « tous les scénarios sont possibles, mais la gauche a besoin de montrer son sens des responsabilités face au FN, et j’espère que ce sera partagé par les autres candidats », affirme Catherine Eysseric, qui compte « en décembre lors du vote des militants et à la primaire (en janvier, ndlr) écouter les messages que nous adresseront les sympathisants de gauche. »

En clair, l’enjeu pour l’instant est de se positionner, enfin « créer des dynamiques », dixit les socialistes, qui comptent « commencer à mobiliser ». Car comme le dit Vincent Poutier, « juin, c’est encore loin. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais