A la une
Publié il y a 10 mois - Mise à jour le 01.02.2022 - abdel-samari - 2 min  - vu 143 fois

ÉDITORIAL La femme, de l'époque romaine à notre société contemporaine

Cela ne vous empêche pas de voir la nouvelle exposition temporaire du Musée (Photo Archives Anthony Maurin).

Jusqu'au 8 mars 2022, le Musée de la romanité à Nîmes propose de découvrir la femme à l'époque romaine. Un exposition unique qui consacre sa place dans une société où l'homme viril est prédominant. Sous tutelle de la gent masculine, dévouées initialement aux tâches subalternes, la femme se révèle et s'impose dans toute sa splendeur. Comme maintenant où s'avancent en France, et partout dans le monde, des femmes qui n'ont plus peur. Plus peur du jugement de l'homme, plus peur de dénoncer les agissements intolérables de quelques-uns. Plus peur de s'emparer du pouvoir. Un pouvoir si essentiel pour porter de nouvelles convictions, dresser une direction et un cap sans sourciller. Cette proposition historique au sein du bel écrin nîmois retrace donc le parcours de femmes puissantes, déterminées, qui tentent à chaque instant de s'émanciper. Et qui rappelle que c'est un homme, l’empereur Auguste qui va permettre à ces femmes de s'épanouir dans les espaces publics, jusque là spécialement réservés au hommes . Un accès limité bien entendu aux femmes de l’élite, dans le domaine de la culture surtout. Mais qui laisse entrevoir dans ce monde romain, une évolution des moeurs et modifie la position sociale de la femme. 35 œuvres, des bustes, des autels, des portraits, des manuscrits, issus des collections des Galeries des offices à Florence, nous plongent au cœur de cette société unique en son genre qui cherche la voie de la modernité mais doit faire face aux murs de la tradition. La peur pour l'homme de perdre de sa puissance et de descendre de son piédestal l'obligera aux pires atrocités. Et ce sera fatal pour beaucoup d'entres elles. Des hommes n'hésitant pas à accuser les plus investies de pouvoir, de révélations scabreuses entraînant comme sanction l'exil ou la mort. Au-delà des pièces, vous l'avez compris, l'exposition va bien plus loin et c'est salvateur. Ses éclairages consacrent notre histoire commune avec Nîmes au coeur de l'Antiquité. Une époque finalement pas si lointaine qui fait écho peut-être encore trop souvent à notre société contemporaine.

Abdel Samari

"Portraits et secrets de femmes romaines", au Musée de la romanité, à Nîmes, jusqu’au 8 mars 2022.

Abdel Samari

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais