Actualités
Publié il y a 10 ans - Mise à jour le 01.08.2012 - stephanie-marin - 2 min  - vu 105 fois

ACCIDENT À PONT-SAINT-ESPRIT : Le passage à niveau n°18 sécurisé en attendant sa suppression

Photo d'illustration.

Hier, mardi 31 juillet, Roger Castillon, le maire de Pont-Saint-Esprit, a tenu à ouvrir la séance du conseil municipal par une minute de silence en hommage au grand-père et à son petits fils, tous deux Danois, décédés le samedi 21 juillet lors d'une collision entre leur voiture et un train au passage à niveau n°18.

"C'est un drame pour cette famille danoise" lance l'édile contacté ce mardi par téléphone. Aussi, pour éviter que "ce drame" ne se reproduise Roger Castillon a annoncé lors du conseil municipal la mise en place d'un dispositif de sécurité sur ce passage "reconnu très dangereux depuis des années. L'an dernier déjà, le 5 août très précisément, une voiture avait été accrochée à cet endroit. Le conducteur a survécu, mais il a tout de même été victime d'un traumatisme crânien." Ainsi, dorénavant, le samedi matin lors des périodes de grande circulation, un policier sera présent côté Nord du passage à niveau.

S'ajoute à cela, la pose d’un panneau supplémentaire d’interdiction de tourner à gauche au sud du passage à niveau, le retraçage de toute la signalétique au sol autour du passage à niveau n°18, le traçage au sol de lignes directionnelles direction Nord-Sud et Sud-Nord pour matérialiser encore davantage l’interdiction de tourner à gauche juste après le passage à niveau ainsi que la mise en place de 5 panneaux d’information, 2 au sud et 3 au nord, en trois langues ( français, anglais, allemand) pour signaler la dangerosité de ce passage à niveau. "J’ai enfin demandé que soient renforcés les contrôles des usagers qui ne respectent pas l’interdiction de tourner à gauche de part et d’autre du passage à niveau."

Le passage à niveau bientôt supprimé ?

"Tout ce dispositif a été pensé dans l'urgence" explique Roger Castillon qui espère bien voir ce passage à niveau disparaître un jour. "Au mois de septembre 2011, le conseil municipal a demandé au Réseau Ferré de France (RFF) d'activer une étude concernant la suppression de ce passage à niveau. Une étude qui n'a pas encore été engagée mais qui devrait l'être. Je pense que cet accident tragique va déclencher des actions de la part du RFF."

Stéphanie MARIN

stephanie.marin@obejctifgard.com

Stéphanie Marin

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais