Politique
Publié il y a 4 ans - Mise à jour le 15.02.2018 - coralie-mollaret - 1 min  - vu 665 fois

NÎMES La députée Annie Chapelier visite lundi le Centre de rétention

La députée En Marche ! se rend lundi au CRA (Centre de rétention administrative) de Nîmes pour préparer le vote de la loi Asile et Immigration à l'Assemblée.
Annie Chapelier à l'occasion de sa visite à la maison d'arrêt de Nîmes (Photo : Coralie Mollaret)

Non, Annie Chapelier n’a pas emménagé à Nîmes. Pourtant, force est de constater que l’Alésienne prend goût à la capitale gardoise. Après la prison de Nîmes, la députée de la 4e circonscription du Gard visitera lundi le CRA (Centre de rétention administrative) de Nîmes. Un établissement servant à retenir les étrangers qui font l’objet d’une « décision d’éloignement », autrement dit : d’une expulsion.

Dans plusieurs départements, les parlementaires visitent ce type de structure pour constater le profil des étrangers enfermés et surtout, les conditions de rétention. Prochainement examinée à l’Assemblée, la loi Asile et Immigration prévoit un allongement de la durée de rétention de 45 à 100 jours. 

À Nîmes, le Centre de rétention administrative a été ouvert en 2007. L’année dernière, 285 sur les 924 étrangers enfermés ont été expulsés. La durée moyenne de rétention est de 11,57 jours. 

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Coralie Mollaret

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais