A la uneActualitésPolémique.

CCI DE NÎMES : ÉRIC GIRAUDIER DIT NON AU RECOURS EN CASSATION, MAIS OUI À LA LISTE UNIQUE MEDEF/CGPME

Jean-Marc Roumeas, président du MEDEF Gard et Eric Giraudier, le président "déchu" de la CCI de Nîmes. Photo DR/S.Ma

Il n'aura fallu que 48 heures à Éric Giraudier (Medef) pour répondre au discours de satisfaction d'Henry Douais (CGPME), suite à l'annulation des élections de la CCI de Nîmes par décision de la Cour administrative d’appel de Marseille. Discours de satisfaction, oui, et même de "victoire de la démocratie". Est-il nécessaire de rappeler que lors des élections en novembre 2010, 540 selon la CGPME ou 511 selon le Medef plis de vote n'avaient pas été distribués ?

Ce vendredi 23 décembre, lors de sa prise de parole, lui aussi devant un parterre de journalistes et chefs d'entreprise, Éric Giraudier, n'a pas tenu à "commenter", ni à "critiquer", la décision de la Cour administrative d'appel de Marseille. "Il y a les procédures de droit, de justice et de raison. Nous, nous ne sommes pas procéduriers. Ainsi, nous n'engagerons pas de recours en cassation suite à la décision de la Cour." Le président "déchu"  de la CCI de Nîmes n'engagera pas non plus une procédure de référé auprès du tribunal administratif de Nîmes. "Nous souhaitons que la CCI reprenne le plus rapidement possible le cours de ses activités."

Mais pour cela, il faut attendre, comme l'indique la loi, huit semaines après la publication de l'arrêté du Préfet du Gard. Ainsi, cela devrait nous mener à la fin du mois de février avant les prochaines élections. Des élections qui ne pourraient concerner qu'une seule et même liste. "Nous sommes pour une liste unique pour le développement économique et l'intérêt général". Tiens, mercredi dernier, Henry Douais avait fait la même proposition, à un détail près précisé à demi-mot : qu’Éric Giraudier soit évincé. C'est là que ça coince.

"Le Medef continuera à suivre son seul et unique candidat"

Évincer, Éric Giraudier ? Il en est hors de question, d'après les propos tenus par Jean-Marc Roumeas, président du Medef Gard. "Le Medef continuera à suivre son seul et unique candidat. Nous laissons la porte ouverte pour une association Medef/CGPME, mais avec Éric Giraudier à la tête de la CCI. Pendant un an, il a su démontrer ses compétences et sa capacité à fédérer autour de lui les acteurs économiques." La position du président du Medef Gard, Henry Douais en a pris connaissance par voie de presse. Aussi, ce vendredi matin, à 8h45, le président de la CGPME a annulé le rendez-vous pris avec Jean-Marc Roumeas. "Il m'en a fait la demande, j'ai accepté. Mais il m'a appelé juste avant le rendez-vous, pour que je lui confirme ce qu'il avait appris dans la presse. Je lui ai bien sûr affirmé que je continuais à soutenir Éric Giraudier. Il a alors annulé le rendez-vous" précisant qu'il n'y aurait pas de liste unique. Et pourtant, le président du Medef avait fait une proposition alléchante à Henry Douais. "Je lui ai assuré que je le soutiendrai pour un poste à la CCI en tant qu'élu régional."

À Henry Douais de répondre par voie de communiquée de presse : "Le refus avéré du Medef d'engager une négociation avec la CGPME pour désigner ensemble un leader tête de liste des très prochaines élections de la CCI Territoriale met fin à une option qui aurait pu être envisagée dans cette négociation : NI GIRAUDIER, NI DOUAIS têtes de liste.

J’ai donc pris la décision d’annuler mon rendez-vous de ce matin avec le représentant du Medef, celui-ci n’ayant plus aucun sens et continuer à travailler pour faire entendre les voix et la représentativité des TPE et PME dans les prochains mois de la future Chambre de Commerce Nîmes- Uzès-Bagnols-Le Vigan."

Affaire à suivre donc.

 

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité