ActualitésPolémique.

MAISON D’ARRÊT DE NÎMES : LE MOUVEMENT DES SURVEILLANTS SEMBLE S’ESSOUFFLER

Ce vendredi matin, cinq membres du personnel FO de la Maison d'Arrêt de Nîmes ont à nouveau dénoncer les phénomènes de surpopulaiton et de violence au sein du centre pénitentiaire. Photo DR/S.Ma

Le mouvement des surveillants FO de la Maison d'Arrêt de Nîmes semble s'essouffler. Le mois dernier, ils étaient une vingtaine à s'être rassemblés devant les portes du centre pénitentiaire afin de porter haut leurs contestations : trop de détenus, trop de violence, pas assez d'effectif... Oui mais voilà, depuis rien à changer, hormis peut-être la motivation des manifestants. Ce vendredi 4 mai, Philippe Asencio, délégué régional FO pénitentiaire, Patrick Urli, secrétaire local FO et son adjoint David Andries, José Dos Santos, moniteur de sport à la Maison d'Arrêt ainsi que Armelle Sevin, surveillante étaient les seuls à participer à un nouveau mouvement de protestation.

Quelques pneus et palettes de bois brûlés, juste assez pour faire déplacer la police et les pompiers, mais pas de quoi faire décoller un fort élan de contestation. "Les surveillants en ont marre. Et puis, suite aux agressions, ils sont nombreux à être en congés maladie" se justifie Philippe Asencio. À Patrick Urli de reprendre : "Mais nous restons mobiliser car rien ne change. Des promesses, c'est tout ce que l'on peut nous faire. Nous avons eu une réunion d'évaluation avec le Préfet du Gard jeudi dernier. Il nous a été proposé de construire un nouveau bâtiment d'une centaine de cellules dans la Maison d'Arrêt, mais si c'est pour accueillir plus de détenus, ça ne vaut pas le coup."

Rappelons qu'actuellement, la Maison d'Arrêt de Nîmes accueille 393 détenus pour une capacité de 200 places. "Une trentaine de détenus dorment sur des matelas posés au sol dans des cellules."

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité