Actualité générale.ActualitésMunicipales 2014.PolitiquePolitique.

A FOND DE NÎMES. Yvan Lachaud, y va doucement. Mais surement ?

Yvan Lachaud

On aurait pu y voir un show à la Oprah Winfrey… Hier soir, environ 300 personnes étaient réunies, à l'Holiday Inn pour assister à la première réunion de l'association à Fond (ou Font) de Nîmes. Lancée il y a quelques semaines par l'adjoint au maire délégué aux finances et coordinateur de l'UDI 30, Yvan Lachaud, l'objectif de la structure est de préparer un projet pour la capitale du Gard, avec une hauteur de vue d'au moins 10 ans ! Thème de cette première soirée : l'économie et le commerce.

La salle, vaste, abritait quelques projecteurs, sono et une équipe ad hoc pour animer le fil des discussions. A l'appel de chaque intervenant (Martine Tibérino, ancienne vice-présidente de la CCI; Olivier Fabre, rapporteur de la commission économique de l'association, Valérie Roubaud présidente de l'association...), une petite musique donnait le "top départ" des applaudissements. L'extinction des lumières  en plein milieu du débat sonnait le glas de la première partie de cette réunion. Petite nouveauté : la prise de parole. Le temps des questions attendu par tous, s'est fait à plusieurs reprises, histoire de "détendre l'atmosphère", pour Yvan Lachaud.

Etudiants et dynamisme du centre ville

Parmi les temps forts de la soirée, le projet de faire venir "une université de technologies" à Nîmes pour attirer des étudiants. Si les prototypes de la génération Y sont loin d'être de petits anges pour la population nîmoises, leurs inconvénients s'estompent rapidement devant l'apport de ces derniers concernant le "dynamisme et la vie locale". "Des étudiants ça vous fait vivre le centre ville (…) Et ça attire aussi les entreprises", lance à l'unisson les intervenants. Question commerce, l'adjoint à Jean-Paul Fournier s'est démarqué publiquement de la fermeture du boulevard de Prague qui a "tué le commerce".

A la fin des débats, Yvan Lachaud est monté au pupitre... Et là, pas question d'éclipser (ou presque) la questions qui démange toutes les lèvres de l'assistance : "est-ce que je vais me présenter ou non (…) Je peux vous dire que je suis déterminé et que je me sens capable de prendre des responsabilités importantes, mais je veux le faire dans le rassemblement le plus large possible". Soucieux de "ne pas polémiquer", l'adjoint aux finances a insisté sur son désir de ne pas voir "la ville basculer à gauche". Et de reprendre -sans citer son commanditaire (NDLR : Objectifgard)-, le sondage d'Opinion Way qui le place, en tête du second tour des municipales, dans l'hypothèse d'un duel face au socialiste Damien Alary : "Il faut fédérer un maximum pour gagner, et le centre droit est plus apte à le faire que la droite". Si le thème du "changement" a connu un franc succès, A fond de Nîmes entend aussi lancer son slogan de fabrique : "le changement dans la continuité". A voir.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

6 réactions sur “A FOND DE NÎMES. Yvan Lachaud, y va doucement. Mais surement ?”

  1. Monsieur Lachaud, avec tout le respect que je vous dois, j’estime que vous feriez mieux de discuter avec Monsieur Fournier de vos idées car il connait certainement mieux les contraintes posées par de nombreux nimois pour faire bouger les choses dans cette ville… Regardez le chantier qu’a été le trambus alors imaginez une nouvelle université. Avant de vouloir acceuillir des étudiants, une ville se doit d’être dotée d’un tram pouvant rallier tous les points de la ville et là, le commerce repartira. Monsieur Fournier a une idée en tête, ce serait dommage de briser l’élan de renouveau opéré, avec succès, par la municipalité.

  2. M. LACHAUD montre ses muscles pour mieux pouvoir négocier son intégration dans la liste d’union qui sera menée, c’est logique, par M. FOURNIER. Toute volonté de partir seul ou détruire cette entente est vouée à l’échec. M. LACHAUD ne doit pas être le Camille LAPIERRE de 2014. Il faut qu’il l’entende absolument.

  3. Effectivement, il faut absolument que la droite soit unie aux prochaines Municipales pour poursuivre le développement et l’embellissement de Nîmes!

    L’équipe en place travaille très bien derrière Jean-Paul FOURNIER qui est seul légitime à mener la future liste UMP-UDI car il est le seul à pouvoir contenir les ambitions d’Yvan LACHAUD et Franck PROUST qui se « chamailleraient » si FOURNIER n’était pas candidat…

  4. Mr LACHAUD

    Avant de réouvrir le boulevard de Prague. Il faudrait régler le probléme de circulation devant votre etablissement scolaire. La rue Saint Perpetue est inutilisable tous les jours de la semaine de 07h30 à 08h15 à 12h00 et de 16h30 à 17h00. Stationnement anarchique sur le troitoir, sur la rue il est impossible d’emprunter cette voie à pieds, en vélo, en scooter, et en voiture en toute sécurité.
    Me rendant à mon travail tous les jours je suis obligé d’éviter d’utiliser cette rue pour éviter un accident.
    Quelles mesures avez vous l’intention de prendre? pour régler ce problème.
    Mais depuis dix ans que vous êtes à la mairie vous auriez pu regler ce problème….C’est pourquoi avnt de vouloir régler les problèmes des Nîmois il faut faire devant sa porte…….
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité