A la uneActualité générale.ActualitésMunicipales 2014.PolitiquePolitique.

ENTRETIEN Municip’Alès : Brahim Aber sous le feu des questions

Brahim Aber était l'invité de l'émission "Muncip'Alès" ce mercredi. Photo DR/E.B.
Brahim Aber était l'invité de l'émission "Muncip'Alès" ce mercredi. Photo DR/E.B.

La dernière émission de "Muncip'Alès" consacrée aux élections municipales à Alès et enregistrée dans les studios de Radio Grille Ouverte a accueilli hier midi son dernier invité : Brahim Aber, à la tête de la liste "Identité Alésienne". Pendant 55 minutes, le candidat a répondu aux questions des journalistes de Midi Libre, La Marseillaise, Radio Totem, RGO et Objectif Gard.

Surnommé le trublion de cette campagne électorale, Brahim Aber, éducateur originaire des quartiers populaires, s'est lancé dans la course aux municipales pour défendre sa vision de la politique locale. Une vision qu'il aime faire partager, avec de grands gestes, beaucoup de conviction et un brin d'humour.

Une candidature indépendante

En quittant la présidence de l'association Raïa (Rencontres et amitiés d'ici et d'ailleurs) installée aux Prés-Sait-Jean, Brahim Aber savait que c'était pour s'engager en politique. Refusant de se "ranger dans un clan" et d'être "instrumentalisé", il se revendique tout de suite comme un candidat indépendant, sans étiquette, pour mener un projet auquel il croit dur comme fer. "On nous a tout le temps demandé de nous engager et de nous mobiliser. "On" c'est l'ensemble de la classe politique qui veut toujours parler au nom de la classe populaire. Pour se responsabiliser, il faut aller au devant de la scène et au débat politique. Les gens ont envie de croire à une initiative comme la nôtre et là où je vais, je n'ai pas l'impression que je suis une liste de quartier" explique le candidat, avec sa fougue habituelle. "Nous voulons recentrer le débat sur la ville d'Alès avec nos propres idées. Nous voulons être au-dessus des partis politiques dans l'intérêt des Alésiens" ajoute t-il.

Un crédit municipal pour favoriser l'emploi

Sur la question essentielle de la lutte contre le chômage sur le bassin alésien, Brahim Aber envisage la création d'un crédit municipal en faveur "des petites entreprises à flux tendu". "Cela permettrait de les soulager, avec un cahier des charges à respecter". Pour financer ce dispositif, le prétendant à la mairie prévoit "de réduire les indemnités des élus de l'agglo ainsi que les frais de bouche". Ainsi, "les TPE et les PME auront 1,2 million d'euro à leur disposition. C'est des promesses qui peuvent être tenues en récupérant dans un premier temps des financements au niveau local. Le but c'est de renflouer les caisses !" Outre cette proposition, le candidat souhaite également lutter contre la délocalisation à travers la constitution de Scop (Société coopérative et participative). Et pour les jeunes, partant du constat que "65% d'entre eux souhaite créer sa propre entreprise", la liste "Identité Alésienne" voudrait offrir un système "qui les soulagent sur toutes les formalités administratives".

Plus de médiation pour moins de délinquance

Pour renforcer la sécurité, Brahim Aber veut privilégier "la médiation" à l'installation de caméras de vidéosurveillance. "Nous avons constaté que grâce à Raia, les jeunes se sont raccrochés à l'association et la délinquance a baissé. Il faut donc ramener un climat de confiance et rassurer les gens. Nous devons former la police municipale pour qu'elle soit plus préventive" commente le candidat. En parallèle, il entend mener une politique sociale qui apporterait "un peu de culture aux quartiers". Pour exemple, "les restaurants du cœur se sont installés aux Prés-Saint-Jean, c'est très bien, nous en avons besoin. Mais pourquoi ne pas ramener une médiathèque ou un club de danse dans les quartiers populaires ? On ne leur propose rien. Il faudrait remettre en place des centres sociaux et un tissu associatif".

Un second tour ?

"Débattre ici, c'est déjà une victoire" lâche Brahim Aber, interrogé sur un éventuel second tour pour la liste qu'il mène. "J'appelle les électeurs à nous suivre et si on ne va pas au second tour, je les inviterai au marché des Prés-Saint-Jean pour débattre sur les questions qui se poseront. Nous ne voulons pas être appareillés politiquement. Je veux bien travailler avec les professionnels de la politique mais selon notre projet. Notre objectif, c'est de battre Roustan" affirme Brahim Aber, avec obstination et motivation.

Elodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “ENTRETIEN Municip’Alès : Brahim Aber sous le feu des questions”

  1. A tous ceux qui pensent que Brahim Aber est un « farfelu » ou un « sous-marin » de Roustan, écoutez son interview sur RGO face à 4 Journalistes où durant plus de 45 minutes on peut se rendre compte que malgré sa « faconde » et sa « jovialité », ses propositions économiques (Crédit Municipal pour aider les TPE ou PMe en difficulté, SCOP pour les Entreprises dont les salariés souhaitent effectuer la reprise directe plutôt que d’être reversés à Pôle Emploi, etc…) sont toutes crédibles et réalisables. D’ailleurs sur notre Bassin même si un Journaliste essaye de le déstabiliser en lui indiquant que « son » crédit municipal serait un peu juste pour financer certaines entreprises, il est bon de noter aussi sa réponse à savoir qu’il serait peut-être mieux de s’intéresser du devenir de certaines entreprises du Bassin avant que celles-ci ne plongent dans le Gouffre de la fermeture. Quant au SCOP un seul exemple : Call-Expert, voilà une entreprise installée dans des locaux appartenant à l’Agglo, avec du matériel financé par l’Agglo, avec du Personnel très compétent, avec un carnet de commande, mais qui a le malheur d’être géré par un PAtron qu’on a laissé accumulé 2 178 000 € de Dettes et à qui on a attribué plus de 1 000 000 d’€ de Subventions Publiques et qui pour ouvrir un Centre Low-Coast à l’Ile Maurice, licencie tout bonnement les 105 Salariés. Voilà l’exemple parfait de possibilité de création de SCOP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité