A la uneActualitésMunicipales 2014.Polémique.PolitiquePolitique.

COUP DE THÉÂTRE. Nîmes : le dépôt d’une liste d’union vire au cauchemar pour la gauche

D.R/C.M. Françoise Dumas, la candidate socialiste pour les municipales nîmoises.
D.R/C.M. Françoise Dumas, la candidate socialiste pour les municipales nîmoises.

Du jamais vu ! Ce mardi, les négociations pour établir une liste d'union PS/Front de gauche n'ont pu aboutir au dépôt d'une seule et unique liste validée par la préfecture. Dimanche prochain, les électeurs nîmois seront confrontés à une quadrangulaire. Retour sur cette folle soirée. 

Tout était pourtant réglé comme du papier à musique… Enfin presque. A la mi-journée, les négociations entre le PS et le Front de Gauche étaient finalisées. Conduite par Françoise Dumas (14% au premier tour, NDLR), cette liste d'union accordait la troisième place à la candidate Sylvette Fayet (12%, NDLR), avec la promesse de l'élever au rang de première adjointe en cas de victoire. Le nombre de candidats était calé : 24 pour le Front de gauche plus quatre sur les dix premiers de la liste. Concernant le programme, le musée de la Romanité ne verrait pas le jour, laissant place à une Cité des arts capable d'accueillir 1.200 étudiants. Jusque là, tout allait bien...

Seulement, peu avant le dépôt officiel des listes, les choses se compliquent subitement (lire ici) : "nous avions un protocole d'accords et la place de numéro sept de Valérie Pezet, responsable du PRG (Parti Radical de Gauche, NDLR) n'a pas été respectée", houspille sa mère Jocelyne Pezet Romieux. A sa place, la communiste Catherine Bernié-Boissard qui avait choisi de rallier Françoise Dumas dès le premier tour (Lire ici). Les négociations reprennent donc au Prolé… L'heure tourne. Le dépôt de liste se clôture à 18 heures en préfecture, il faut s'activer. A 17h30, les partenaires décident alors de se rendre rue Guillemette.

Sylvette Fayet dépose sa liste à "titre conservatoire"

D.R/C.M. Sylvette Fayet, candidate Front de Gauche à la mairie de Nîmes ne peut pas quitter les murs de la préfecture si elle entend retirer sa liste Vivons Nîmes Ensemble, déposée "à titre conservateur" pour le second tour.
D.R/C.M. Sylvette Fayet, candidate Front de Gauche à la mairie de Nîmes ne peut pas quitter les murs de la préfecture si elle entend retirer sa liste Vivons Nîmes Ensemble, déposée "à titre conservateur" pour le second tour.

"Nous étions sur la finalisation de la liste", assure Sylvette Fayet qui, par précaution, n'a pas manqué de se munir de sa liste Vivons Nîmes Ensemble avec les documents CERFA de ses colistiers. A 17h58 : aucun accord n'a visiblement été trouvé. Sylvette Fayet dépose donc sa liste. Elle sera suivie de la candidate PS qui parvient in extremis à déposer la liste d'union.

"Si j'ai décidé de déposer ma liste c'est à titre conservatoire, pour qu'il y ait au moins une liste de gauche au second tour des municipales, on ne sait jamais. Ma liste, je pensais pouvoir la retirer si la liste d'union était validée", poursuit la candidate Front de gauche, coincée derrière les barreaux blanchâtres de la préfecture, "si je sors, je ne peux plus rentrer". Si elle n'était pas désolante, la situation serait certainement cocasse.

L'information circule à toute vitesse sur les réseaux sociaux et les journaux se font l'écho de ce mauvais feuilleton…

Moins d'une heure après le début de cette scène rocambolesque, le maire-candidat UMP Jean-Paul Fournier et son adjoint UDI aux finances Yvan Lachaud débarquent devant la préfecture pour une conférence de presse "en urgence". "C'est inadmissible. La République est foulée au pied", vilipende Jean-Paul Fournier.

"La République est foulée au pied" s'insurge Jean-Paul Fournier

D.R/C.M
Le maire-candidat UMP et son adjoint UDI aux finances ont organisé une "conférence de presse d'urgence à 19h15 devant la préfecture de Nîmes".
D.R/C.M

Il faut bien avouer que l'affaire est du pain bénit pour la droite locale… "Nous avons fait un constat par huissier. J'en appelle d'ailleurs au ministre de l'Intérieur Manuels Valls, et nous allons dès demain aller au tribunal", poursuit le maire. A ses côtés, abrité sous un parapluie, l'huissier de justice observe la scène en silence…

Soudain, une vague de jeunes UMP/UDI s'invite aussi aux festivités : "on pourrait inscrire le PS nîmois dans "Incroyable mais vrai" ironise le président UDI Corentin Carpentier. Et histoire d'être certains que la presse attrape les candidats à la sortie, les forces vives de la droite se postent devant chaque sortie. Vous avez dit "too much" ?

D.R/C.M
Au centre, Patrick Bellet, chef du bureau des élections de la préfecture du Gard. D.R/C.M
D.R/C.M
La candidate socialiste Françoise Dumas. D.R/C.M

Les minutes s'écoulent... Comme des paparazzi, la presse mitraille les protagonistes depuis la rue Bernard Aton qui donne sur les bureaux de la Préfecture. A l'intérieur, les discussions vont bon train avec Françoise Dumas, Sylvette Fayet, le député EELV Christophe Cavard, le conseiller municipal et général PCF Christian Bastid, le premier fédéral Stéphane Tortajada, le colistier Nicolas Cadène (…) mais aussi le responsable des élections Patrick Bellet, et le préfet du Gard Didier Martin qui ne tarde pas à laisser ses services passer au crible la liste d'union.

Deux listes de gauche pour le second tour à Nîmes

D.R/C.M. Françoise Dumas, la candidate socialiste pour les municipales nîmoises.
D.R/C.M. Françoise Dumas, la candidate socialiste pour les municipales nîmoises.

A 20 heures, tout ce petit monde sort avec une bonne et mauvaise nouvelle : certes, la gauche sera représentée pour le second tour, mais à travers deux listes. Les deux listes du premier tour de Françoise Dumas et Sylvette Fayet. Incroyable !

"On m'a dit qu'il y avait jurisprudence et que je pouvais retirer ma liste puisque un candidat ne peut pas être sur deux listes. Seulement, il fallait un engagement de 28 de mes colistiers pour retirer ma liste. La préfecture m'a dit qu'après 18 heures, ces derniers ne pouvaient plus pénétrer dans l'enceinte de la préfecture", se désole Sylvette Fayet.

"La liste d'union était tout à fait conforme, nous étions dans les temps légaux", martèle Françoise Dumas tout en reconnaissant que "la personne qui détenait les documents" nécessaires au dépôt de cette liste "a mis du temps à arriver". "Madame Dumas a pris du retard dans ses discutions avec le PRG, celui-ci menaçait de retirer sa candidature. Sans son document CERFA, la liste n'était pas valide", déclare un proche de Sylvette Fayet, Pietro Truddaiu.

"C'est de l'impréparation, du jamais vu !", critique Jean-Paul Fournier qui a quitté les lieux avant la sortie de ses rivaux. La quadrangulaire de 2014 restera malheureusement dans les annales politiques de Nîmes… Elle donne aussi un boulevard à la droite pour le second tour, ce dimanche.

Coralie Mollaret

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

19 réactions sur “COUP DE THÉÂTRE. Nîmes : le dépôt d’une liste d’union vire au cauchemar pour la gauche”

  1. Il semblerait que Mme Dumas (qui n’est pas novice en politique) se soit présentée en retard en Préfecture et de plus avec une liste manuscrite..On peut s’interroger sur la raison de cette attitude sachant que le second de la liste de Mme Dumas, est le chef de cabinet du Ministre de l’Intérieur Manuel Valls. Mais la question finale est bien de savoir à qui profite le crime, en l’occurrence le MAire sortant peut donc se réjouir d’un tel « amateurisme » bien que lui non plus ne soit pas réputé (vu ses nombreuses condamnations par le Tribunal Administratif ) pour être un spécialiste des questions administratives….

  2. Questions : à quoi sert d’avoir le directeur de Cabinet du ministre de l’Intérieur sur sa liste? À quoi sert le directeur de campagne de madame Dumas (Il aurait, paraît-il, démissionné ce que l’on peut comprendre)? À quoi sert le premier secrétaire fédéral du P.S.? Y avait-il des juristes dans cette équipe? Pourquoi cet ostracisme envers Jean-Paul Boré?

    Et pourquoi tous ces mensonges : Jean-Paul Boré voulait la tête de liste à Nîmes, info ou intox? Les dépenses de campagne de Jean-Paul Boré étaient trop importantes et auraient contribué, en cas d’accord avec la liste de madame Dumas, à crever le plafond autorisé des dépenses, info ou intox?

    Si « Objectif Gard » veut mener l’enquête…

    Sylvette Fayet, toujours très pro (il faut le reconnaître), a déposé sa liste à titre « conservatoire », pas à titre « conservateur ».

    Je vois deux personnes qui sortent indemnes à gauche de ce salmigondis : Jean-Paul Boré et Christophe Cavard.

    1. D’accord pour Jean-Paul Boré… mais Christophe Cavard est très largement impliqué dans cette bérésina.

    2. D’accord pour Jean-Paul Boré… mais Christophe Cavard est largement impliqué dans cette bérésina !

  3. Une gauche totalement au point mort et un maire sortant affaibli par des 13 années de bilan.
    Je ne voulais pas y croire jusqu’à présent mais les choses de précisent… Le candidat du FN va dans doute gagner dimanche.
    Tant mieux, ça fera un peu de renouveau.

    1. Non, aucune chance qu’il soit en tête. Son score va même baisser. Ce fut le cas de Martinez en 1995: il était passé de 14,5% à 9,5%

  4. Ce spectacle affligeant est bien loin des préoccupations des Nîmoises et des Nîmois. Tous pour Nîmes à très bien fait en ne poursuivant pas des discussions avec ces partis “hors sol” dont les petits dirigeants ne cherchent qu’à assoir leur devenir et intérêts personnels. Piètre existence que celle de ces hommes et ses femmes enfermées dans leurs certitudes mortifères. Le sol se dérobe sous leurs pieds et il jouent à la pichenette pour savoir qui va mourir le premier. Laissons-les s’affairer à leur petite cuisine. Ils se croient bougie et ne sont que suif.

  5. patatrac !!! c’est de l’amateurisme une mascarade de la par de personnes habituées aux joutes administrative .Et les militants de dumas qui ont fait une campagne exemplaire??? bravo les soudoues vous laissez un boulevard a fournier et consort

  6. Cà y’est, le slogan « NIMES CAPITALE », qui était pour le moins difficile à comprendre, vient de prendre tout son sens :

    C’est Nîmes Capitale du Ridicule, Nîmes Capitale de l’Amateurisme, Nîmes Capitale du Grotesque…

    Si le ridicule n’a jamais tué les hommes ou les femmes censés nous représenter, il tue les espoirs de ceux qui leur font confiance.

    Cet épisode nous montre à quel point il est temps de changer de personnel politique au sein des états majors de la gauche gardoise.

    Cette brillante démonstration prouve à quel point la démarche de Jean-Paul Boré est pertinente et doit continuer.

  7. En tant qu’électeur de gauche , je suis dégoutté par l’attitude des candidats Nimois. Vous avez fait élire Fournier. On méritait mieux !

  8. Nîmes exception culturelle ??? pas seulement …
    une amateurisme consternant . petit arrangement entre amies : après on viendra s’etonner du résultat de St Gilles et appeler au sursaut Républicain ???
    une triangulaire s’est jouer avec le feu , une quadrangulaire c’est cirer les pompes a la famille LE PEN !! le fn ( même si il n’est pas élu va avoir autant de représentativité que les autres formations ) grâce a qui ????
    PRG ? ça existe encore ? un mandat qui se donnerai de mère a fille ? on se moque de qui là ?

  9. http://www.interieur.gouv.fr/Elections/FAQ/Les-elections-municipales/Candidatures/Delais-et-lieux-de-depot-des-candidatures

    A Paris, la préfecture a été plus claire il me semble:

    Mais l’histoire ne se termine pas sur ce psychodrame. Car la préfecture d’Ile-de-France a refusé la deuxième liste fusionnée Montandon-Pernin. « Le dossier ne comportait pas à 18 heures, heure de clôture du dépôt des listes, « les pièces prévues » par le code électoral  » explique l’administration. « En conséquence, la préfecture de Paris a refusé de délivrer un récépissé pour la liste fusionnée et a maintenu la liste déposée par Mme Montandon le 24 mars », conclut-elle. Soit celle comprenant Franck Margain en numéro 4…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité