A la uneActualité générale.ActualitésPolémique.

GARD Conseil général : la désillusion des professionnels de l’insertion

Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard
Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard

Nouvelle mobilisation ce matin des professionnels de l'insertion opposés à la baisse de leurs subventions du conseil général du Gard… Le nouveau collectif des Associations Solidaires doit être reçu pour la première fois par le président PS Damien Alary.  

"Ca c'est la gauche ?", s'indigne Bernard Rouhaud, directeur des associations TEDAC de la Grand-Combe et l'ASPI d'Alès. Ce matin à 10 heures, les professionnels de l'insertion ont de nouveau manifesté devant l'hôtel du département, suite aux baisses de subventions annoncées en mars et aux suppressions de postes de référants RSA récemment dévoilés. Masque blanc sur le visage : "pour le conseil général nous ne sommes plus des humains, nous sommes des masses qu'il faut réduire", vilipende une jeune femme dans son porte-voix.

Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard
Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard

"Une nouvelle fois, la collectivité à décidé de nous baisser nos subventions, mais ce n'est pas une baisse collective, c'est un peu à la tête du client… Pour illustrer, une association va voir subitement diminuer ses ressources tandis qu'une autre va garder la totalité de ses subventions. On ne connait pas vraiment les variables de décisions", poursuit le directeur associatif, visiblement très remonté.

Succédant au collectif IAE, le collectif des Associations Solidaires se veut moins tolérant et n'acceptera pas le moindre coup de rabot sur leurs ressources : "nous sommes conscients que le département a des difficultés (+ 8% du RSA en 2013, NDLR), mais au lieu de mettre des milliers d'euros dans des banderoles il devrait plutôt redéployer ses actions dans ses véritables domaines de compétences", poursuit Bernard Rouhaud, qui ressent l'attitude du conseil général comme une trahison : "le secteur associatif est plutôt à gauche. Et là, comment expliquer que cette majorité dit à des milliers de personnes après des années d'activité, circulez il y a rien à voir ? C'est eux qui doivent partir si ils ne parviennent pas à trouver une solution !".

Lire aussi :

Les professionnels de l’insertion vent debout contre la baisse de subvention

GARD Les IAE se mobilisent contre les baisses de subventions votées par le conseil général

Coralie Mollaret

 

 

 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité