Culture

BAGNOLS « Les Poilus », les Hommes avant les soldats

(Photo : Georges Bartoli / DR)
(Photo : Georges Bartoli / DR)

C’est une pièce puissante, au point de vue iconoclaste sur la Grande Guerre qui était proposée au public bagnolais hier soir.

« Les Poilus », adaptation inédite par la compagnie audoise Théâtre de l’Hyménée de l’œuvre éponyme de Joseph Delteil, fait vivre les mots, forts mais justes, de l’auteur, à travers les acteurs Antoine Chapelot et Hervé Gaboriau.

La pièce relate chronologiquement la première guerre mondiale, via deux poilus, l’un vivant, l’autre mort, qui évoquent leurs souvenirs. Des souvenirs souvent tragiques : sur la bataille de Verdun, le Poilu resté en vie demandera à son camarade mort « Est-ce un bonheur pour moi d’en être réchappé ? » « Pas sûr » lui répondra le soldat décédé au front.

Mais plus que les soldats malgré eux, ce sont les Hommes « Poilus » que Delteil souhaitait mettre en avant. On y parle souvent de crasse, de poils, de boue — avec ce bijou : « Le Poilu est un homme de boue » —, d’amour ; absorbé par tant de verve et d’intensité, on s’imagine à la place de ces hommes sacrifiés sur l’autel d’une guerre aussi absurde qu’abjecte.

Il ressort de la pièce, et donc de l’œuvre de Delteil, un fort sentiment antimilitariste, les généraux étant affublés de « pantoufles », et assez provocateur pour l’époque : on ne ressent pas de fierté patriotique particulière, ni de haine pour l’ennemi allemand.

Une pièce rythmée, quoique parfois quelque peu bavarde, qui rend hommage avec brio aux Poilus, Hommes avant d’être soldats.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité