Culture

NÎMES Le prix Jean Carrière 2014 décerné à Jean-Pierre Cabanes

Jean Pierre Cabanes reçoit le prix Jean Carrière 2014. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Jean Pierre Cabanes reçoit le prix Jean Carrière 2014. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

L'avocat nîmois Jean-Pierre Cabanes s'est vu décerné le prix littéraire Jean Carrière ce vendredi, dans les salons du restaurant Lisita en face des arènes.

Son vingtième roman intitulé "Une jeunesse italienne", a séduit le jury composé précisément de Madeleine Attal, Pascale Ferroul, Ysabelle Lacamp, Michel Boissard, Franck Caputo, Régis Cayrol, Christian Estèbe, Jérôme Garcin, Boris Goëlff, François-Bernard Michel, Vincent Teissier et Serge Velay. "Je suis très heureux car c'est un vrai prix littéraire sans aucune manœuvre d'un éditeur. Il est décerné par des auteurs, qui sont avant tout des lecteurs." Avocat de profession, la carrière d'auteur de M. Cabanes avait démarré sur les chapeaux de roues dès son premier ouvrage l'Audience solennelle sorti en 1981 qui avait été récompensé du grand prix de littérature policière. "Je ne suis pas sûr d'être un grand écrivain, mais certain d'être un grand lecteur" a t-il confié à la presse.

Jean Pierre Cabanes reçoit le prix Jean Carrière 2014. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Jean Pierre Cabanes reçoit le prix Jean Carrière 2014. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

L'histoire d'Une jeunesse italienne se déroule de 1922 à 1945 dans l'Italie fasciste, une période qu'il qualifie de "Shakespearienne" à cause d'une "succession de défaites militaires où Mussolini est fait arrêté et incarcéré, puis finalement libéré par les allemands. Cela divise l'Italie en deux, le nord et le sud. Le nouveau régime en place juge et exécute les opposants à Mussolini, dont son propre gendre." M. Cabanes a également raconté son unique rencontre avec Jean Carrière en personne, lors d'une émission de radio où les deux hommes s'étaient échangés des regards complices face à la lecture d'une œuvre "d'un ennui profond" selon ses propres termes.

Une jeunesse italienne, Jean-Pierre Cabanes (Édition Anthema)

Baptiste Manzinali

Etiquette

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “NÎMES Le prix Jean Carrière 2014 décerné à Jean-Pierre Cabanes”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité