ActualitésEconomie

NÎMES MÉTROPOLE L’Agence de développement économique entérinée

Pascal Gourdel, vice-président en charge du développement économique de Nîmes Métropole.
Pascal Gourdel, vice-président en charge du développement économique de Nîmes Métropole.

Lundi, les élus de Nîmes Métropole ont entériné les statuts de la nouvelle agence de développement économique et ont désigné leurs représentants. 

Après cinq mois de gestation, l'agence de développement économique prend vie. Lundi, en conseil communautaire, les délégués ont adopté à la majorité les statuts de ce nouvel outil destiné à être installé à l'arche Bottï. Objectif : booster le développement économique de Nîmes Métropole “en allant chercher des entreprises pour les installer chez nous”.

Agence sous forme associative

Sous forme associative, la structure sera composée comme nous vous l'annoncions, d’une assemblée générale, d’un COS (Conseil d’Orientation et de Surveillance) ainsi que d’un directoire.

Le COS, chargé de définir la politique de l’agence, regroupera trois collèges (élus ; syndicats et représentants des chambres consulaires ; chefs d’entreprise). On y retrouvera notamment, les chambres consulaires, les syndicats patronaux et les autres collectivités. Le directoire est quant à lui un organe de gouvernance qui regroupera trois élus et quatre chefs d’entreprise. Les élus désignés lundi sont : Maurice Gaillard, élu en charge des finances, Patrice Quittard, délégué au développement numérique du territoire et Jacky Raymond, délégué à l'enseignement supérieur et à la formation professionnelle.

Absence des syndicats de salariés

A l'occasion du vote, les élus d'opposition PS et Front de Gauche ont pointé conjointement l'absence des syndicats de salariés dans le COS : "les salariés aussi contribuent au développement économique… Et puis, il n'y a pas d'élu de l'opposition comme d'habitude", lance Catherine Bernié-Boissard. Pascal Gourdel, élu au développement économique - qui siègera dans le COS - répond aussitôt : "ce n'est pas un lieu de débat pour faire du droit social". Le Front de gauche n'a pas pris part au vote.

Les élus du COS : Yvan LACHAUD ; Jean-Jacques GRANAT ; Pascal GOURDEL ; Michel PAULIN ; Vincent ALLIER ; Franck PROUST ; Jean-Luc DESCLOUX ; Frédéric TOUZELLIER et Michel GABACH.

Les élus de l'Assemblée générale : Vincent ALLIER ; Jean-Luc DESLOUX ; Michel GABACH ; Gilles GADILLE ; Maurice GAILLARD ; Jean-Pierre GARCIA ; Véronique GARDEUR-BANCEL ; Pascal GOURDEL ; Jean-Jacques GRANAT ; Yvan LACHAUD ; Michel PAULIN ; Corinne PONCE-CASANOVA ; William PORTAL ; Bernard PRADIER ; Franck PROUST ; Patrice QUITTARD ; Jacky RAYMOND ; Catherine ROCCO ; Valérie ROUVERAND ; Gilles TIXADOR ; Frédéric TOUZELLIER. 

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Lire aussi : NÎMES MÉTROPOLE L’Agence de développement économique sur de bons rails

NÎMES METROPOLE Yvan Lachaud propose aux chambres consulaires d’intégrer l’agence de développement économique

NÎMES Henry Douais : “Nous ferons partie de l’Agence de développement économique”

 

 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “NÎMES MÉTROPOLE L’Agence de développement économique entérinée”

  1. Suite à la séance du conseil communautaire du 02/02/2015 et devant le verrouillage du débat par le président Yvan Lachaud je vous fais parvenir mon intervention.
    « L’agence pour le dévelopement économique est un outil politique. La question est donc de savoir de quelle économie nous voulons, de quelle économie nous avons besoin.
    Mr Lachaud, nous n’avons rien contre Taïwan, plutôt contre le Qatar mais nous ne voulons ni de l’un ni de l’autre, nous ne voulons pas aider au développement de ceux-là au détriment de nos PME, de notre économie de proximité. Nous ne voulons pas participer à la concurrence déloyale contre nos entreprises.
    Il ne faudrait pas confondre développement, aide et soutien à nos entreprises avec développement, aide et soutien aux dividendes, hors, du transport à la gestion de l’eau en passant, par, bientôt, la propreté c’est bien cela que Nimes Métropole développe le mieux lorsque l’on pourrait faire d’autres choix, ceux de l’économie de proximité.
    N’y a t’il pas un Loulou Nicollin sur notre territoire ?
    Mr Lachaud, vous engagez-vous à aider au développement des entreprises locales existantes et à créer ?
    Vous engagez-vous à aider à remplir les carnets de commande de nos PME ?
    Le contribuable que je suis ne veut ni d’un Mittal ni d’un fond de pension US ni d’un suceur de subventions. Il veut du concret, du fond, du long terme, une politique économique qui engage tous et chacun dans le cadre de l’intérêt général.
    Le FN est favorable à une agence mais une agence qui s’inscrit dans un projet patriote et non dans la ligne ultra libérale en cours.
    Qui vivra verra !
    Thierry JACOB
    délégué communautaire FN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité