Politique

DÉPARTEMENTALES Villeneuve : « le vote utile, c’est le vote Front de Gauche »

Viviane Meca, Dominique Declosmenil et Antoine Bonhomme, ce matin au marché de Villeneuve (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Viviane Meca, Dominique Declosmenil et Antoine Bonhomme, ce matin au marché de Villeneuve (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le Front de Gauche sera bel et bien présent sur le canton de Villeneuve pour les élections départementales du mois prochain.

Un canton à droite depuis près de quatre décennies, et que pas grand monde n’imagine basculer, qui plus est à l’extrême gauche.

« L’abstention ne sert à rien »

Pourtant, le conseiller municipal PCF villeneuvois Dominique Declosmenil, titulaire aux côtés de l’institutrice encartée au parti de Clémentine Autain Ensemble Sylvie Cappeau, y croit : « notre liste est la seule porteuse d’une politique anti-austérité. Sarkozy a été rejeté, Hollande Valls et Macron font une politique libérale, et le FN ne dit rien sur ce thème. »

Alors pour lui l’objectif est de « mobiliser les citoyens et les abstentionnistes. L’abstention ne sert à rien. Il y a eu 4 millions d’électeurs du Front de Gauche aux présidentielles, s’ils se mobilisent, rejoints par certains socialistes et les verts, on fera un score fort. »

Et l’élu de la cité cardinalice de lancer : « le vote utile, c’est le vote Front de Gauche », répondant sans le nommer au chef de file socialiste Jean Denat.

« Ici il y a des besoins, notamment en logements sociaux »

Sylvie Cappeau, candidate titulaire (DR)
Sylvie Cappeau, candidate titulaire (DR)

Question programme, Dominique Declosmenil souhaite « la construction d’un collège pour 600 élèves, vu que les deux collèges du canton sont saturés », « une régie publique de l’eau », « la réouverture du trafic voyageurs de la SNCF sur la rive droite, avec des liaisons avec les gares Avignon-Centre et Avignon-TGV », mais aussi « repenser les bus à haute cadence et revoir le pont Daladier pour privilégier les bus. »

L’équipe Front de Gauche a aussi dans le viseur la réforme territoriale, pomme de discorde ­— avec « la politique d’austérité » — avec les socialistes. « Déjà qu’on était au bout du Languedoc-Roussillon, là on va être au bout du bout de la région. Sachant qu’on est les gardois du Grand Avignon… », estime le candidat.

Autre pan important du programme du Front de Gauche : le social. « On est dans la commune du Gard la plus riche en moyenne, rappelle Dominique Declosmenil. Mais ça ne veut rien dire ! Ici il y a des besoins, notamment en logements sociaux. Et le canton, ce n’est pas que Villeneuve, à Rochefort certains quartiers sont dans une situation sociale difficile. »

Et aussi :

Les deux remplaçants sont d’une part Viviane Meca, syndicaliste villeneuvoise, et Antoine Bonhomme, étudiant anglois qui n’a pas encore 19 ans. « C’est sans doute le plus jeune du département, avance Dominique Declosmenil. L’engagement de la jeunesse, c’est ce qui manque aujourd’hui. »

Le principal intéressé, militant aux Jeunes Communistes, indique s’être engagé dans cette campagne « pour un renouvellement. Ici il y a des baronnies locales. Il faut montrer que les jeunes sont là et qu’ils se mobilisent. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

3 réactions sur “DÉPARTEMENTALES Villeneuve : « le vote utile, c’est le vote Front de Gauche »”

  1. Nous avons déjà eu la politique à socialo-communiste de 1981 à 1983 et nous avons vu les résultats. L’économie française s’est mise à tanguer et pour éviter d’aller à la catastrophe, François Mitterand a été obligé de changer radicalement de cap. Le seul vote utile en 2015, c’est Debout la France avec Nicolas Dupont Aignan

  2. Candidate Socialiste contre l’Austérité à Bagnols sur Cèze sur la liste PCF-FDG, je vous apporte mon soutien et mon amitié. Les listes atypiques de gauche d’où émerge, lors de ces élections Départementales, l’envie d’une autre politique de gauche que celle proposée par Hollande, Valls et Consorts sont l’avenir, elles préparent la recomposition de notre vie politique. Rien ne sera facile mais si nous sommes déterminés, les électeurs nous suivront comme ils sont suivi Syriza et Podemos.

  3. Un vote inutile, voilà ce que représente le vote communiste. Pourquoi? en voilà la démonstration, le PC fait alliance avec le PS pour être élu par conséquent il en soutient le bilan. Dès lors comment peut on légitimement se targuer d’être a la fois dans la majorité departementale et en même temps contre les réductions de budget votées lors du dernier budget. Voter communiste c’est etre dans le même sac que notre Président Hollande, mais aussi et surtout ne rien assumer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité