ActualitésPolitique

DÉPARTEMENTALES A Vauvert, le visage d’un FN qui s’enracine

Photo : Coralie Mollaret / Objectif gard.
Le duo Meizonnet-Pruvot avec au centre Jacques Clostermann, administrateur du Rassemblement Bleu Marine et fils de Pierre Clostermann, célèbre aviateur français et compagnon de la Libération. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Loin des thèmes de prédilection du FN, le duo Meizonnet-Pruvot a joué la carte de la proximité pour sa première réunion publique, hier soir à Aubord. 

Le premier est ingénieur en informatique et fils de Jean-Louis Meizonnet, médecin généraliste connu comme le loup blanc à Vauvert. La seconde est agricultrice et élue d'opposition dans cette même commune. Les deux candidats estampillés FN ne sont pas des "professionnels de la politique". Béatrice Pruvot, qui jusqu'alors votait UMP, le reconnaît bien volontiers : "on bafouille, on a le trac…  Nous sommes en début de carrière". Une carrière qu'ils espèrent démarrer sur les chapeaux de roues, sur le canton de Vauvert, où le FN a fait exploser les compteurs aux élections européennes avec 41% à Vauvert, 39% Beauvoisin, 40% à Uchaud. Des résultats plutôt encourageants pour la suite.

Dédiaboliser le Front National

Si les électeurs accorderont les 22 et 29 mars une importance prépondérante à l'étiquette politique, le projet et les candidats comptent aussi. Nicolas Meizonnet en a conscience : "Nous nous préparons en étudiant les dossiers (…) Le parti nous aide aussi en nous formant. Aujourd'hui nous participons à dédiaboliser le Front National". Alors hier soir, dans la salle communale, le Vauverdois a travaillé son image en se mettant sur son 31. Chemise blanche, veste noire et pantalon en velours, le frontiste a le nez collé à son discours et s'autorise, parfois, quelques digressions avant de se rabattre, incertain, sur ses feuillets.

Son allocution débute par une explication sur les compétences du conseil départemental et la réforme territoriale. Avec des éléments de langage bien affutés, Nicolas Meizonnet assure que les socialistes "veulent la mort du Département", cette "institution de proximité" que le FN entend défendre. Pas de déclarations tonitruantes sur l'immigration ou la préférence nationale : "il s'agit d'une élection locale, le conseil départemental ne peut pas agir concrètement sur ces leviers", poursuit le candidat. Des propos qui tranchent avec ceux de ses homologues de Roquemaure où François Bonnieux avait fustigé en réunion publique "l’immigration invasion" et "la population étrangère se substitue petit à petit à la population française de souche". "Ici il n'y a pas de Français de souche ou de Français musulmans, il y a des Français", martèle Béatrice Pruvot.

Jean Denat, cible du FN et de l'UMP

Jean Denat, triomphateur de Jean-Louis Meizonnet aux municipales de Vauvert, est sans surprise la cible du Front National. L'angle d'attaque est similaire à celui du binôme du Bon Sens Gardois : "le clientélisme". "Les promesses, Jean Denat ne les tient que pour ses proches, comme Katy Guyot embauchée comme conseillère juridique au conseil départemental". Le binôme Front National a la mémoire sélective en oubliant les embauches à Beaucaire de Jérémie Boulet ou Damien Rieu à différents postes… Tout aussi indignée, Béatrice Pruvot se veut le relais de la colère des habitants "qui n'arrive pas à trouver un logement", de ces agricultures ou artisans de notre terroir "en grandes difficultés".

Mais l'indignation, seule, ne suscitera pas l'adhésion de la majorité des électeurs. "Nous avons des solutions", assure Nicolas Meizonnet, "tout réside dans le bon sens". Le bon sens, une formule qui décidément a la cote ! "Nous devons faire des économies et investir, en réduisant le train de vie des élus, en arrêtant certaines subventions à visée électorale et en s'occupant des retraités", avance Nicolas Meizonnet. De grandes lignes qui manquent encore de concret…

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Quatuor FN à Vauvert : Béatrice PRUVOT élue municipale à Vauvert, conseillère communautaire à la CdC de Petite Camargue Nicolas MEIZONNET élu municipal à Vauvert (attaché parlementaire de Gilbert Collard) Suppléants : Houda GUETARI élue municipale à Uchaud Thierry CORTES, pas de mandat.

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

5 réactions sur “DÉPARTEMENTALES A Vauvert, le visage d’un FN qui s’enracine”

  1. Jean Denat a fait entrer sa famille au conseil général, ce n’est pas le cas des 2 recrues de Beaucaire ( recrutées dans un service qui demande une certaine confiance politique ).

  2. Le canton de Vauvert est un canton ou la droite peut l’emporter !! Il faut réagir avec bon sens face aux différentes listes. Le FN ? Meme une chèvre ferait 25% donc avoir une etiquette pour aucune action en retour n’est pas une bonne chose. Le PS ? Monsieur Denat est tellement absent de son canton pour soutenir ses collègues socialites du département que même son binôme se plaint de son absence !!
    Alors du bon sens sur Vauvert et son canton !!

  3. Bonjour,
    félicitation aux élus frontistes pour leur cohérence.
    Sur la liste des bénéficiaires d’aides PAC Mme PRUVOT via sa sté EARL mas de barrières perçoit 25000 € d’aides Européennes.
    Avec les attachés parlementaires FN auprès de l’UE payé par l’Europe pour ne pas travailler pour elle c’est sûr le FN est contre l’Europe ma pas contre son argent ou plutôt contre celui de con(tribuables).
    Moralité : « on montre la paille dans l’œil du voisin mais il ne faut pas regarder la poutre dans la leur ».
    Les électeurs apprécierons.

  4. Houda Guetari, née dans les années 71/73, quelque chose comme çà, je viens de tomber de haut, on m’avait qu’elle c’était soudainement arrangée le visage, j’aie était en classe avec elle en 5émeg quand je suis arrivé au Collège, une classe spéciale de redoublant et de cancres, crée spécialement cette année là….
    ….et que vois je, élue au FN….
    là honnêtement je tombe des nues après d’une vie de galère…
    Toi t’es mal, mais alors vraiment très mal, c’est pas une menace c’est un fait, parole de fils de fonctionnaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité