ActualitésPolitique

VAUVERT Président délégué : « Ceux qui polémiquent n’ont pas de programme », tacle Manuel Valls

En juillet 2014, Damien Alary alors président PS du conseil général recevait le Premier ministre Manuel Valls,  lors de son déplacement à Vauvert. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
En juillet 2014, Damien Alary alors président PS du conseil général recevait le Premier ministre Manuel Valls, lors de son déplacement à Vauvert. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

C'était "la" question politique prévisible de cette visite… A l'occasion de son déplacement dans le Gard, ce matin, le Premier ministre a été interrogé sur la création d'un poste de président délégué, dans le cadre de la fusion des régions. Depuis l'annonce de la mesure, ses détracteurs tirent à boulet rouge sur les socialistes, dénonçant "une cuisine électorale indigeste".

Il y a encore quelques semaines dans la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, le Parti Socialiste était dans une impasse avec le PRG (Parti Radical de Gauche). Leur allié historique réclamait un accord électoral "plus équilibré", traduisez : plus en leur faveur, qui comprenait notamment la première vice-présidence de la super-région. Afin de débloquer la situation, Solférino a proposé la création d'un poste de président délégué. "C'était une possibilité que l'on avait déjà évoqué dans la loi NOTRe… Mais à l'époque, nous n'avions pas considéré que cela devait venir dans le débat", botte en touche Manuel Valls.

Mais l'animal politique a plus d'un tour dans son sac, et rebondit : "cela n'engendrera pas de dépense supplémentaire parce qu'il y a, dans la nouvelle grande région, moins de vice-présidents (…) Nous avons de grandes régions et il faut que chaque territoire se sente représenté. Ceux qui polémiquent n'ont pas de programme ou ne sont pas soutenu sur leur territoire". A Dominique Reynié, tête de liste régionale LR (Les Républicains) dans le LRMP (Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées), d'apprécier…

Lire aussi : 

RÉGION Présidence déléguée : “une cuisine électorale indigeste” tacle Jean-Paul Fournier

RÉGIONALES Accord électoral : le PRG rejette les propositions socialistes

RÉGION Président délégué : qui dit vrai ?

RÉGION Président délégué : le couac du PS

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

5 réactions sur “VAUVERT Président délégué : « Ceux qui polémiquent n’ont pas de programme », tacle Manuel Valls”

  1. La réponse du premier ministre concernant l ouverture de ce poste démontre bien « le creux » des arguments avancés puisqu’il y a n’a pas! Ce poste pour quoi faire??? Quel sera sa mission? Le job de ce poste ce sera quoi??? Bref !!!

  2. Bien court comme argumentation et très peu crédible. C’est le type de phrase que prononce tout élu de la majorité ( de droite ou de gauche ou plutôt de droiche) dès lors qu’on le critique et qu’il est à court d’arguments solides.

  3. ah bon, parce que ceux qui font monter la polémique en voulant à tout prix conserver une place, ont un programme peut être ? faudra nous l’expliquer, pour l’instant leur programme c’est copinage et arrangement de la loi pour garder la place !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close