A la uneActualitésPolitique

ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine

Photo d'illustration : droits réservés.
Photo d'illustration : droits réservés.

Chaque semaine la rédaction vous propose un cocktail d’indiscrétions politiques, culturelles, économiques ou sportives. Restez connectés !

Perquisitions : Duflot et France 2 s'intéressent à Tornac. Cette semaine la députée EELV de Paris a contacté notre rédaction suite à notre reportage sur la perquisition administrative de Tornac le 18 novembre. Si Cécile Duflot a voté la prolongation de l'État d'urgence, cela ne l'empêche pas de s'inquiéter des éventuelles dérives de cette mesure exceptionnelle. Par ailleurs, France 2 s'intéresse également à cette affaire, dans le cadre de son magazine Complément d'enquête. Les équipes ont contacté notre rédaction, à l'origine de la révélation de l'histoire, pour en savoir-plus et comprendre ce qu'il s'était passé dans ce petit village du Gard.

Lire aussiEXCLUSIF Près d’Alès. Témoignage : “C’était l’assaut de Saint-Denis chez moi”

Ça balance pas mal chez Les Républicains… Lundi soir, le meeting du candidat Les Républicains-UDI a trainé en longueur. Si l'entrain du candidat à la présidence de la Région Dominique Reynié a tenu en haleine une partie de l'assistance, certains étaient moins  friands de sa prestation. Un élu nîmois, qui commençait sérieusement à s'impatienter, s'est abandonné à ce trait d'humour :  "Dominique Reynié attend que je prenne un arrêté municipal pour stopper son discours !". Ouch !

Lire aussi : RÉGIONALES À Nîmes, le candidat Reynié repart au combat

Bagnolais ou lozérien ? Les deux mon capitaine ! La nouvelle, passée quelque peu inaperçue sous nos latitudes, a fait jaser dans les rues bagnolaises, et même, il faut l’admettre, un peu glousser certains. Le conseiller municipal d’opposition bagnolais ex-PS Christian Roux est donc la tête de liste du Bien Commun initiée par le député Christophe Cavard, non pas dans le Gard, mais… en Lozère. Etonnant pour le Bagnolais que nombreux voyaient partir avec Philippe Saurel. « Au départ j’ai été sollicité par des proches de Philippe Saurel, admet le conseiller municipal. Je l’ai rencontré, et j’ai vu que Saurel était beaucoup dans la personnalisation, sans réflexion menée sur la politique régionale. Christophe Cavard veut fédérer sur les 13 départements, il veut faire une coopérative d’idées pour porter des idées nouvelles. Ça m’a séduit. » OK, mais pourquoi en Lozère ? « Il faut trouver 184 noms », explique Christian Roux. Mais encore ? « Christophe Cavard me l’a proposé car je suis natif de là haut, j’y ai un pied à terre et je connais le territoire parfaitement, j’y ai fait du sport de haut niveau en ski de fond, et j’ai joué dans l’équipe de foot de Mende. »

Cette année, la photo de famille n'aura pas lieu… Voici les quatre présidents des chambres consulaires aux cotés du président UDI de Nîmes Métropole Yvan Lachaud. De gauche à droite : Serge Almeras (CMA) ; Yvan Lachaud ; Henry Douais (CCI Nimes) ; Dominique Granier (Chambre d'agriculture) et Francis Cabanas (CCI Alès). Photo : Coralie Mollaret.
Cette année, la photo de famille n'aura pas lieu… Voici les quatre présidents des chambres consulaires du Gard aux cotés du président de Nîmes Métropole Yvan Lachaud. De gauche à droite : Serge Almeras (CMA) ; Yvan Lachaud ; Henry Douais (CCI Nimes) ; Dominique Granier (Chambre d'agriculture) et Francis Cabanat (CCI Alès). Photo : Coralie Mollaret.

Chambres consulaires : des voeux en solo… En janvier, les chambres consulaires (CCI Nîmes, CCI Alès, Chambre des Métiers et de l'Artisanat et Chambre d'Agriculture) se réunissent traditionnellement pour se souhaiter les bons voeux. Une cérémonie rituelle, entre dégustations des délices du terroir et présentations d'artisans talentueux. Seulement cette année, la fête n'aura pas lieu : la CCI d'Alès ayant décidé de faire bande à part. Difficile de ne pas y voir un lien avec les élections consulaires et la présidence de la CCI Gard qui auront lieu en octobre. L'année 2016 n'a visiblement pas fini de nous surprendre.

Le FN porte plainte contre Stéphane Pérez. « C’est une grosse erreur de casting » : le secrétaire départemental du FN gardois Yoann Gillet ne mâche pas ses mots quand il évoque celui qui était le candidat frontiste aux dernières municipales à Bagnols. Si Stéphane Pérez ne fait plus partie du FN et qu’il a décidé de ne plus siéger au conseil municipal « jusqu’aux prochaines présidentielles », il n’en a toutefois pas fini avec son ex-parti, puisqu’il fait l’objet d’une plainte déposée par la direction nationale du parti frontiste. D’après le FN, il aurait refusé de rembourser le prêt accordé par le parti pour sa campagne municipale, bien qu’ayant été, toujours d’après le parti, remboursé de ses frais de campagne par l’Etat. D’après nos informations, la section locale du parti s’apprête à déposer plainte à son tour contre l’ancien président du groupe FN-RBM au conseil municipal bagnolais, cette fois-ci pour des impayés.

La Rédaction.

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

8 réactions sur “ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine”

  1. Chez les Républicains ça balance aussi sur le terrain. Tout le monde s’attend à une gifle dès la semaine prochaine. Il faut dire que beaucoup vont voter pour le FN ou debout la France pour se débarrasser de certaines personnes qu’on tente d’imposer notamment dans le canton d’Aigues-Mortes. Les mots sur le terrain sont durs, les responsables locaux sous le manteau n’en pensent pas mois. Il n’y a qu’une personne qui s’agite pour essayer de décrocher un poste à défaut d’être élue au conseil municipal du Grau du Roi. Affaire à suivre….

  2. Christian Roux la girouette exclu du PS, mais qui fait le jeu du PS en allant avec Cavard, certains doivent bien se marrer. le dindon de la farce. Monsieur Cavard lui ne fait pas dans la personnalisation, non, mais pendant que les autres ont les neurones qui fument lui il n’oublie surtout pas de se désigner tête de liste !

  3. Suite aux déclarations de Mr Gillet, je tiens à préciser certaines choses importantes
    Je suis en litige avec le FN car il m’à été moins remboursé que prévu pour la campagne municipale qu’heureusement ,j’ai voulu minimaliste question budget .Raison évoqué « surfacturation du kit de campagne » . L’organisme de crédit et la société gérant les Kits sont des filliales du FN .J’ai demandé un médiation que j’attends toujours.Celà se règlera au tribunal, j’y compte bien , mes dossiers sont prets depuis longtemps. Seconde chose, j’ai engagé des frais importants pour la campagne départemental croyant être candidat puisque Mr Gillet me le certifiait encore la veille de la déclaration de presse. J’ai appris que je n’étais pas candidat une heure avant. Avec une note salée sur les bras. là encore, j’attends toujours la conciliation…Vous n’êtes pas sans savoir que ces organismes sont poursuivis en justice par l’état pour escroquerie et autres.
    Une des nombreuses raisons qui m’ont fait quitter ce parti dès que j’ai compris ou j’avais mis les pieds..
    Amitiés .
    Stéphane Perez

  4. Christian Roux où l’art du retournement… tantôt ps, puis dissident ps, puis associé à l’ump/udi/divers droits au second tour, puis possible citoyen du midi pour finir eelv. On devrait lui brancher une batterie tellement il agit comme une girouette. Passons sur sa justification vaseuse sur son parachutage en Lozère (c’est sur que jouer au foot ou faire du ski de fond, c’est connaitre un territoire… quelle blague!) car le meilleur est pour ses « amis » qui sont partis chez saurel qui sauront apprécier à sa juste valeur le « j’ai vu que Saurel était beaucoup dans la personnalisation, sans réflexion menée sur la politique régionale », n’est pas Mesdames Bouanani et Aidoud ainsi que Mr Megret.

  5. eh oui un parti comme un autre avec les mêmes litiges. il reste que les démarches citoyennes pour revenir à l’essentiel cad l’intérêt des citoyens … du midi

  6. Décidémment chez les républicains on ne fait que balancer…
    Que dire de Valadier qui à Aigues Mortes avait vomi sur le FN pour appeler à voter Républicains ? Quand on en vient à parler de la sexualité des uns et des autres on comprend que cette droite n’a plus d’avenir

    1. Vous avez raison , de toute façon Valadier n’a strictement aucune envergure. Aigues-Mortes va encore montrer dimanche que la ville ne le suit pas encore moins sa chère et tendre dulcinée du Grau du Roi, une petite ambitieuse qui n’existe qu’à travers un nom et qui s’agite pour exister. Détestée sur le terrain elle est responsable de la montée du FN dans le canton.

  7. Si Cavard ne personnalise pas comment se fait il que Didier Bonneaud ou Christian Roux ne sont pas tête de liste gardoise? Ce serait logique n’est ce pas? En attendant Cavard maintient bien ses arrières en faisant le jeu du PS… Deux marionnettes avec un Cavard qui tire les ficelles!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité