A la uneActualitésHandballSports GardUSAM

USAM / PSG 28 – 34 Les absents ont cruellement manqué au Parnasse

L'USAM s'est incliné dans le derby contre Montpellier. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Image d'archive. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Malgré une seconde période satisfaisante, la volonté des Usamistes n'aura pas suffi pour en venir à bout de cette équipe parisienne.

On savait déjà Hallgrimsson et Saurina absent, mais c'est un nouveau joueur qui a frappé à la porte de l'infirmerie avant le match de ce soir, Haon. Du coup, Frank Maurice a donner leur chance à des plus jeunes comme Jimmy Brun qui n'a cependant pas démérité en seconde période.

Mais les parisiens ont livré une première période parfaite pour creuser l'écart, aidés par un Thierry Omeyer impartiale dans les cages. Ce dernier effectue deux arrêts coup sur coup au quart d'heure de jeu avant que le coach nîmois ne demande déjà un premier temps mort pour recadrer sa défense. Et ne pas laisser filer ce PSG qui domine déjà 5 buts à 9. Mais rien n'y fait, et Karabatic intercepte dès la 17 minute une passe en direction de Gudjonsson pour se diriger tout droit vers les buts et concrétiser. Narcisse, Hansen et les frères Karabatic n'ont laissé aucune place aux nîmois qui n'ont réussi à marquer qu'un seul but de la 9 ème à la 25 ème minute de jeu. À la pause, le score est sans appel : 10 - 19. Thierry Omeyer a déjà réalisé 14 arrêts soit 58 % des tentatives nîmoises.

L'USAM l'emporte aux points en seconde période

Au retour des vestiaires, se sont des Usamistes qui n'ont plus rien à perdre qui reviennent sur le terrain, même si la défense est souvent en retard et commet des fautes de base. Mais Idrissi a fait son entrée dans les buts et se montre présent, deux fois d'affilé. Quentin Dupuy redonne de l'élan en marquant d'une rouquoulette majestueuse et en revenant défendre dans la foulée pour intercepter le ballon. Les parisiens demandent alors un temps mort pour éviter de se faire surprendre par des nîmois qui montrent un tout autre visage. À droite, Jimmy Brun s'impose contre Hansen et réduit le score à 22 - 30 à la 16 ème minute. Après un second temps mort des nîmois, qui ne veulent rien regretter dans un Parnasse plein à craquer, c'est Steven George qui rentre en toute fin de match et marque un but sur sa seule occasion.

Sur cette seule seconde période, les nîmois ont pris le dessus sur les parisiens aux points ( 4 de plus), mais l'écart était trop important. Après la défaite contre Chartres, dernier du classement, c'est contre les leaders que l'USAM a buté. Désormais, les nîmois sont à la 8 ème place au classement avec 16 points. Les absents ont cruellement manqué ce soir.

Baptiste Manzinali

Etiquette

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité