Politique

BARJAC 7 000 manifestants disent « non » au gaz de schiste

Cet après-midi à Barjac. Photo : Coralie Mollaret.
Cet après-midi à Barjac. Photo : Coralie Mollaret.

Une marée humaine a déferlé ce dimanche sur la petite commune de Barjac. Originaires du Gard et de l'Ardèche, les manifestants réclament une loi interdisant l'exploration et l’exploitation du gaz de schiste.

Ils sont des milliers (15 000 selon les organisateurs et 7 000 selon la préfecture du Gard) à affluer depuis ce matin à Barjac. La petite commune cévenole et communiste (Édouard Chaulet, maire PCF) s’est transformée en capitale de la lutte contre l’exploration et l'exploitation du gaz de schiste. À l’appel du collectif « Stop au Gaz de schiste » et en présence de nombreux responsable politiques, cette mobilisation s’est organisée en réponse à la décision rendue le 28 janvier par le tribunal administratif de Cergy-Pontoise.

Suite à un recours de la multinationale Total, les juges ont annulé l’abrogation du permis de Montélimar qui touche une partie du Gard*. Si ce permis a aujourd’hui expiré, les militants relancent leur combat contre l’exploitation des hydrocarbures non conventionnels. En ce sens, ils réclament au gouvernement PS-EELV-PRG une loi « avant la fin du quinquennat qui interdit l’exploration d’hydrocarbures non conventionnels », martèle le porte-parole gardois Sébastien Espagne.

Ce matin lors dun point presse avant la marche. Photo : Coralie Mollaret.
Ce matin lors d'un point presse avant la marche. De gauche à droite : Jacqueline Balvet ; Sébastien Espagne ; Paul Reynard. Photo : Coralie Mollaret.

Plus d’informations dans notre Fait du jour de demain.

*Le département fait l’objet de trois permis en demande de renouvellement : celui du Bassin d’Alès, de la plaine d’Alès et celui de Navacelle.

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

5 réactions sur “BARJAC 7 000 manifestants disent « non » au gaz de schiste”

  1. Nous étions bien plus de 15000 c’est certain mais comme d’habitude selon la préfecture on réduit de moitié voir de plus de la moitié pfff lamantable

    1. Je crois que le chiffre de 7000 est très largement minoré. Il y a avait du monde de partout dans Barjac . Les commerces étaient pris d’assaut. Des voitures garées à des km de la ville aux alentours! Beaucoup plus de monde qu’en 2011 ou la presse unanime, reprenait le chiffre de 5000 à 6000 personnes . La il y avait au moins le double de personnes soit plus de 10000 personnes. Et malgré le temps plus défavorable ..

  2. Pourquoi reprendre le chiffre de la Préfecture. Les gens étaient garés jusqu’à plus de 3 km de la commune . Il y avait au moins 10.000 personnes. Ce qui est énorme compte tenu du temps. Je n’y ai pas vu le maire d’Alès : il semble qu’il était très discret ou alors il s’est dégonflé à la dernière minute. Il y avait bien son adjointe qui paraissait perdue , presque en « terre inconnue » pour elle, plus habituée à des cénacles d’affidés regroupés sagement autour du grand chef Max.

  3. bonjour comme beaucoup de personne concerne je me suis rendu a barjac se dimanche je confirme qu il y avait au moins 10000 personne moi mème gare a 4klm du centre et je doute que les seul 2 gendarme que j ai aperçu dans leur voiture on put comter que 6000 personnes a part sa une journée au top

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité